Mini Chouquette In progress #6 Notre deuxième séance d’haptonomie

Pour Mini Chouquette, nous avons opté pour une préparation à l’accouchement différente, avec l’haptonomie. Nous avons choisi de programmer ces séances toutes les 3 semaines. Notre deuxième séance a eu lieu mardi dernier.

Après avoir répété les exercices assimilés la fois précédente, nous avons vu de nouvelles choses… et notamment un exercice de bercement du bébé, absolument divin, ainsi que des mouvements pour me soulager le dos.

Nous avons donc appris à bercer notre fille, à travers mon ventre. Et elle fut très réceptive ! Mini Chouquette a apprécié l’exercice, elle venait se placer contre les mains de son papa et contre les miennes, tantôt en câlinant, tantôt en donnant de petits coups pour manifester sa présence. Nous sommes super contents que ces exercices fonctionnent aussi bien avec notre fille, nous sentons vraiment un lien fort avec elle.

Pour la seconde série d’exercices, la sage-femme m’a montré comment soulager mon dos.
Je n’ai toujours pas pris de kilos mais je porte Mini Chouquette très très bas. Une copine m’a dit il y a peu « si tu avais le ventre plus bas, il serait par terre ». Du coup je dois reconnaître qu’avec notre déménagement, je suis tout le temps debout à tenter de manipuler des cartons avant de me faire engueuler par Papa Chouquette, et à la fin de la journée, le bas de mon dos me fait (un peu) souffrir.
La sage-femme m’a donc proposé des exercices à faire debout.

Le dos bien droit, la nuque bien droite, elle place ses mains en bas de mon dos et me demande de ramener le bébé vers ses mains. Elle n’a même pas eu besoin de me dire comment. Instinctivement, j’ai su quoi faire. La sage-femme m’a fait comprendre à ce moment que je connaissais bien mon corps. Même très bien. Cet exercice ne fonctionne pas avec toutes les futures mamans car il nécessite d’avoir profondément conscience de son anatomie, et de ressentir chacun de ses membres, de ses organes, de ses muscles. Ça peut paraître bizarre dis comme ça, mais c’est mon cas. Je réalise que je suis capable de maîtriser et de ressentir pleinement mon corps.
Papa Chouquette a ensuite pris sa place pour constater le mouvement du bébé de l’avant de mon ventre à une position plus en hauteur et plus en arrière. Nous avons ensuite répété l’exercice, avec Papa Chouquette placé derrière moi, en soutien pour mon dos et ses mains sous mon ventre.

90_haptonomie-lyon
C’est un exercice très très agréable car il soulage les lombaires… et la vessie ! J’avais un poids constant sur ma vessie que je n’ai plus.

Je réalise au fil de ces séances que notre complicité avec Papa Chouquette n’a pas de limites. Nous nous comprenons d’un seul regard, sans avoir besoin de nous dire les choses. Tout se passe intuitivement et nous sommes vraiment sur la même longueur d’onde. Ce qui facilite grandement notre relation avec notre futur bébé durant les séances.

Vivement la prochaine ! 🙂

Publicités

Mini Chouquette In progress #5 La révélation

Je t’ai quand même pas mal laissé mariné et j’ai reçu de nombreux messages pour me dire « alors alors ? » du coup je vais quand même dévoiler l’info et satisfaire les plus curieux.

Notre écho-morpho s’est très bien passée, notre futur enfant est en pleine forme, pèse environ 500 grammes et émettait des bâillements pendant l’écho. En bref, on l’a clairement dérangé !

Nous avons aussi appris que mes antécédents n’impacteront probablement pas cette nouvelle grossesse et d’après mon obstétricien j’ai 9 chances sur 10 de mener cette grossesse à terme. Et ça c’est quand même une super nouvelle.

Et puis, je sais que ce qui t’intéresse c’est de connaître le sexe de Mini Chouquette…
ventre-point-interogation
Alors je vais te l’annoncer en chanson : clique ici ou si tu préfères ici mais le premier lien était mieux, c’est juste au cas où t’aurais pas compris.

Mini Chouquette In progress #4 Le choix du roi

A J-7 de connaître (ou pas…) le sexe de notre futur bébé, la tension est à son comble… Non j’déconne ! J’ai hâte mais je ne suis pas tendue du tout ! De toutes façons, fille ou garçon il est déjà parti pour faire son intéressant, puisqu’à la dernière écho il croisait les jambes.

Mais par contre je suis assez agacée. J’en ai marre qu’on me dise « alors peut-être le choix du roi ? » Donc du coup si c’est deux garçons, c’est le choix du bouffon ? Non mais soyons clairs à mendonné.

En plus, je me suis rendue compte, que la plupart des gens utilisent cette expression sans savoir d’où elle vient… Du coup, me voilà partie pour un cours d’histoire (merci, ce blog va devenir pénible à cause des relous qui parlent du choix du roi…).
En fait cette expression remonte au temps de la royauté (non sans blague ?). A l’origine, l’expression était « le souhait du roi » : ce qui est bien plus logique. Le roi, appelons-le le Roi Stark si tu veux bien, voulait un fils, Robb, pour pouvoir lui succéder sur le trône ET une fille, Sansa, comme ça il pouvait la marier à qui il voulait (pas de rébellion possible sous peine de décapitation) et faire des alliances avec d’autres royaumes. Peut-être même au delà du mur… Bon en fait ça tourne mal pour ce mec là hein, j’aurais bien aimé mais il ne sera jamais sur le trône, c’est une autre histoire… Winter is coming.

Voilà voilà, tu sais tout, ça va c’était pas trop pénible ? Tu te coucheras plus culturé ce soir grâce à moi haha.

Donc en fait on dit le choix du roi mais tu l’as bien compris, le choix tu ne l’as pas ! Tu as des souhaits, des désirs, des envies, mais pas le choix…

Chez nous c’est simple, si j’avais le choix, je n’aurais que des garçons. Enfin ça c’est ce que je disais… En fait, depuis le premier cours d’haptonomie, j’ai changé d’avis. Je sais que Papa Chouquette aimerait avoir une fille un jour (pour faire des alliances avec d’autres royaumes, suis un peu), et pendant la séance, je me suis dit que j’aimerais le voir complice avec sa fille, comme je le suis avec mon papa. Et j’ai eu aussi envie d’acheter des robes (pas des robes rose, faut pas déconner non plus hein) et des trucs mignons en allant sur le site de Zara (que je ne remercie pas).

Notre gros problème, c’est qu’on a trouvé (je pense) un prénom de garçon… mais qu’on n’arrive pas à trouver un prénom de fille. Verdict (ou pas…) vendredi prochain 🙂 En attendant on profite de notre futur bébé, qui fait des galipettes non-stop dans mon bidon, que ce soit une fille ou garçon après tout peu importe, tant que c’est un bébé en pleine santé non ?

le choix du roiPardon pour cette illustration qui n’a rien à voir mais du coup je trouvais ça drôle… Merci la brioche dorée 🙂

Mini Chouquette In Progress #3 l’haptonomie, une préparation à l’accouchement différente

Comme préparation à l’accouchement pour Mini Chouquette, j’ai opté pour l’haptonomie. Oui je précise « j’ai » opté, Papa Chouquette ne savait pas ce que c’était mais quand il a su, il n’était plus du tout motivé pour y aller !

 

L’haptonomie c’est quoi ? (Dans le cadre de la maternité)
C’est une pratique qui consiste à rentrer en contact avec le bébé in utero, par le toucher, la pensée, le psychisme du papa et de la maman. « Ok de quoi elle cause, ça à l’air méga chelou son truc… » En fait pas du tout.
En pratique, il s’agit d’une forme de préparation à l’accouchement, différentes des approches traditionnelles, où le papa est impliqué à 100%. Il s’agit de créer une relation, un contact, avec son futur enfant, avant même qu’il soit né. Jouer avec lui, établir un lien affectif et une véritable interaction.
Tu ne peux pas aller aux cours d’haptonomie seule. Tout passe par l’affectif et l’amour des parents pour leur enfant. Tu ne peux pas non plus forcer le papa, il n’en ressortirait rien de positif. Il faut tester, ça ne peut pas convenir à tout le monde, c’est très particulier. Ensuite le but s’est de se resservir des techniques pendant l’accouchement, et de les mettre à profit pour soulager la future maman et faire participer le papa ET l’enfant, au maximum, pour aider le bébé à venir au monde sereinement.

 

Pourquoi avoir opté pour cette préparation ?
D’aucun diront que c’est parce que je ne peux rien faire comme tout le monde et que je suis décidément très bizarre… En fait, c’est tout simplement parce qu’elle se commence tôt d’une part, et que tout ce qui touche à l’affect et au côté psycho m’attire beaucoup. Et étant donné mes antécédents pour Bébé Chouquette, je ne voulais pas prendre le risque de ne pas me sentir prête, à nouveau. L’haptonomie se démarre dès 4ème mois ou 5ème mois de grossesse, en fonction de si tu optes pour un pratiquant libéral ou en maternité. Et ensuite, en fonction de tes souhaits, cela peut être chaque mois, tous les quinze jours, toutes les trois semaines, etc. C’est toi qui décides. Nous aurions dû commencer le mois dernier mais malheureusement l’emploi du temps de Papa Chouquette ne facilite pas toujours notre organisation, nous voici donc au début du 5ème mois.

 


Comment ça c’est passé pour nous ?
Les choses se sont passées assez simplement. Tout le monde trouvait ça bizarre que je « traîne » Papa Chouquette à ces séances, et lui-même n’était vraiment pas chaud. En fait ça c’est très bien passé. Déjà parce que la sage femme était absolument adorable. Simple, gentille, douce, elle nous a tout de suite mis à l’aise. La séance n’a pas du tout viré cul-cul psychologico-chelou.

 

Mais alors on a fait quoi exactement ?
Nous avons commencé par nous présenter. Puis la sage femme m’a proposé de m’allonger sur un lit, en culotte, pour effectuer quelques manipulations dans le but de détendre mes muscles, d’ouvrir mon bassin, pour permettre au bébé d’avoir plus de place et pour me soulager le dos. Et ensuite Papa Chouquette a effectué les mêmes mouvements. Et ce fut une révélation. J’ai immédiatement senti toutes les tensions de mon bassin et de mon dos me quitter. Mon ventre s’est assoupli et s’est dégonflé. Véridique !
Le bébé s’est mis à l’aise directement, il a été très réceptif et bougeait dans tous les sens pour profiter de la place que nous lui offrions.
En fin de séance, Papa Chouquette a mis ses mains sur mon ventre et la sage femme nous a expliqué comment « entrer en contact » avec le bébé (non ce n’est pas du spiritisme chelou) avec le touché, en ressentant vraiment le bébé et en lui faisant ressentir notre amour. Papa Chouquette qui n’avait jusqu’alors jamais beaucoup senti bouger son bébé était ravi ! Notre Mini Chouquette s’est manifesté de suite. Venant se lover contre sa main, cherchant clairement le câlin de son papa, puis donnant de petits coups pour nous signaler sa présence.
Un grand moment d’émotions pour nous… et une bonne madeleine pour moi bien sûr…

 

Convaincus ?
Carrément, à 100% ! Déjà parce que le feeling avec la sage femme était excellent, mais aussi parce que l’approche nous a séduits, à tous les deux ! Ce n’était pas gagné, Papa Chouquette s’imaginait devoir parler au bébé, lui raconter des trucs bizarres et devoir prendre une voix cul-cul, devoir partager notre intimité avec une sage-femme, il m’a dit « si c’est ça c’est mort ». Et puis pas du tout. La sage-femme a su nous mettre à l’aise en restant à sa place et en nous expliquant les choses simplement, sans que ça devienne mielleux ou gênant pour nous. Nous avons convenu d’un rythme simple, une fois par mois.

J’ai déjà hâte de la prochaine fois, en attendant nous mettrons tout ça en application à la maison 🙂

papa-et-maman-603x296
Et toi, tu connais l’haptonomie ? Viens partager ton témoignage !