Quelqu’un qui se bat

Je me suis toujours battue dans la vie.

À l’école, je me suis battue pour avoir une place, parce que j’étais une fille et que je voulais jouer au foot dans la cour avec les garçons. Et j’ai eu raison parce que je me suis fait des copains.

Au collège, je me suis battue pour que les points de vue des autres soient entendus, pendant les conseils de classe. Et j’ai eu raison parce que ces gamins insupportables de l’époque sont pour la plupart devenus des adultes brillants.

Au lycée, je me suis battue pour que mes parents croient en moi. Et j’ai eu raison parce qu’aujourd’hui je fais ce que j’aime dans la vie, et c’est surement grâce à mon parcours.

Quand j’étais étudiante, je me suis battue pour mes idées quand les situations ne me convenaient pas. Et j’ai eu raison, parce que ça avait du sens et cela en a toujours aujourd’hui.

En grandissant, je me suis battue pour que des amitiés perdurent. Et j’ai eu raison, parce que ce sont toujours des amis et qu’ils embellissent ma vie.

Quand je suis devenue maman pour la première fois, je me suis battue pour rester auprès de mon fils et j’ai fini par obtenir de pouvoir séjourner à ses côtés. Sur un lit de camp au ras du sol qui aurait pu faire sauter les coutures de ma césarienne mais peu importait. Je me suis battue pour qu’on accepte mes choix, je me suis battue pour savoir ce que je voulais puis pour avoir ce que je voulais et ce que je méritais. Je me suis battue pour qu’on me croit quand on aurait pu douter, je me suis battue pour ne pas abandonner quand je sentais au fond de moi que je prenais la bonne décision.

Je me suis battue par amour. 

Les seules situations où j’ai lâché prise, je me suis aussi battue pour arriver le faire. Parce que je savais au fond de moi que c’était une question de bien-être et une nécessité pour avancer.

Parce que je fais partie de ceux-là. Ceux qui se font une place. Ceux qui foncent avec leurs tripes. Ceux qui y croient. Ceux qui réparent coute que coute. Ceux qui essayent encore au lieu de zapper. Ceux qui tentent tout pour sauver, améliorer et avancer. Toujours.

Il n’y a aucune de ces situations où je le regrette. Même quand parfois je me suis battue contre des moulins à vent et que c’était perdu d’avance. Je l’ai fait. J’ai toujours essayé. Parce que j’estime que cela vaut toujours la peine de se battre pour les choses auxquelles ont croit. 

Je dois paraître insupportable pour certains, cette fille un peu naïve et clairement têtue qui fonce tête baissée au lieu de réfléchir 5 minutes et de se demander si ça ne serait pas plus simple d’abandonner. Non.

Si j’avais abandonné je serais trop souvent passé à côté de ma vie. Quand au fond de ses tripes on sait déjà ce qu’on doit faire, alors on doit se battre. Pour ne jamais rien regretter.

Publicités

2 réflexions sur “Quelqu’un qui se bat

  1. Je me reconnais pas mal dans ce que tu dis sur le fait de se battre. Mais je ne suis pas totalement d’accord car avec le recul il y a aussi des situations où je me dis que j’aurais dû lâcher prise bien plus tôt. Quand je me suis entêtée à maintenir une amitié qui n’en était plus une (il faut être 2 pour être amis) par exemple ou dans des relations « amoureuses ». Oui, c’est une grande qualité d’être une Warriors mais savoir passer à être chose en est une aussi parfois… 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s