Te souviens-tu ?

Te souviens-tu de nos rêves, quand on avait 15 ans ? On voulait être psy, toutes les deux. Je crois que notre troisième acolyte n’avait aucun plan pour son avenir à ce moment là.
Secrètement tu rêvais de faire des One Woman Show et moi d’écrire des livres. On noircissait des pages de cahiers, pour nourrir nos rêves un peu fous et on se moquait des adultes et de leurs vies bien calibrées. On voulait voyager, encore. Retrouver ces moments magiques qui ont marqué nos vies. Revenir en Irlande, s’envelopper de cette ambiance, s’enivrer de ces instants de liberté.

Parce que le Bac était un objectif secondaire, le seul, le vrai, c’était la liberté.

C’était les bières bues en douce, les cigarettes fumées dans nos cachettes favorites, les baisers volés, les interdits bravés.

Puis on a grandi, la vie nous a fait prendre toutes les trois des chemins différents. On a eu des moments difficiles. Les souvenirs ont continué de vivre, bien qu’ils soient un peu moins clairs. D’année en année ils ont perdu un peu de leurs détails. A chaque date anniversaire on s’est envoyé des messages : « tu te rappelles il y a 1 an… 5 ans… 10 ans ».

On a créé de nouveaux souvenirs, on a souri ensemble en traversant des instants terribles, vous avez été mes piliers souvent. On s’est retrouvées comme au bon vieux temps, à Bergerac, à Bordeaux, à Arcachon, à Paris… Comme si on ne s’était jamais quittées.

img_1676

Tu es retourné en Irlande. Nous non.
Mais les émotions, les souvenirs, sont dans nos coeurs et nos mémoires à jamais.
#GrainesDeTsar

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s