La mère parfaite

Je la croise tous les matins. Sa fille est dans la classe de Petit Chouquette. Elle est toujours parfaite. Tirée à quatre épingles. Elle porte le même parfum que ma grand-mère. L’air du temps de Nina Ricci. Et des mocassins en toute saison. Maquillée mais pas trop. Elle n’a pas de cernes ou elle les cache divinement bien ? Apprêtée comme un dimanche de messe des rameaux (sapée comme jamais tavu mais dans une école privée la messe ça parle davantage)(oui mon fils est dans le privé. Non je ne suis pas croyante), elle rayonne.

Elle a trois mômes. Toujours au moins un dans les bras. Mais elle n’a pas l’air stressé. Elle sourit tout le temps. Elle ne court pas. Tu l’as vu le sketch de Florence Foresti sur les mamans calmes ? Ben c’est la même. « Elle crie jamais elle court jamais. » Sa fille n’a jamais les cheveux en bataille, un pull avec une tâche de chocolat du matin ou des mikeys au coin du nez, comme mon fils.

« Vous avez vu les photos de carnaval sont en ligne ? Je me suis connectée hier en fin d’après-midi elles n’y étaient pas et puis hier soir elles y étaient ! (rire trop mignon quoi qu’un peu pincé de la mère parfaite) Ils sont tellement mignon ! Le votre est A-do-rable !
– (moi en train d’essayer de moucher mon fils a-do-rable) Oh génial, merci, j’irai voir ça… »

J’ai vu les photos 1 mois après. 

Pour « la rencontre ponctuelle des parents où on t’offre le thé et le café mais où tu dois payer les gâteaux » elle a cuisiné des milliards de trucs et puis elle a dit « j’ai fait deux trois bricoles ». Je suis arrivée dans la cours de l’école, la gueule enfarinée le vendredi à 16h30…sans rien. J’avais oublié. Complètement. Et je n’avais pas de sous pour acheter des gâteaux à mon fils parce que j’avais aussi oublié mon sac à main.

Un jour, pendant que j’incarnais le diable en fumant ma cigarette non loin de l’école (mais à l’écart des poussettes, des enfants, des vieux et de ceux qui me jettent des regards désapprobateurs-parce que je suis civilisée bien qu’accro à la nicotine) je l’ai entendue discuter avec d’autres mères. Elle fait ses petits pots maison pour le dernier. J’ai fait ça aussi dans une autre vie où j’avais le temps. Et en plus elle les fait avec les légumes bio du jardin. « Parce que ceux du super-marché ne sont pas terribles quand même ». Merde. Moi je les aime bien les légumes du drive. Et les pots Blédina ben ils sont cool quand même hein. Et ses enfants sont tous inscrits à des trucs géniaux après l’école. Et elle fait du sport. Et elle va chez le coiffeur. Putain comment elle fait…

Et je me rends compte de tout ce que je n’ai pas le temps de faire. 

Je ne fais plus les petits pots maison. Je ne me maquille plus certains jours parce que j’oublie tellement je suis fatiguée. Parfois je n’ai pas le temps de me doucher, je préfère aller me coucher pour gratter le plus de sommeil possible. Un soir sur deux j’oublie de manger. Je réalise le lendemain midi seulement que je ne me suis pas alimentée depuis 24h. Je ne cuisine plus de super pâtisseries pour ma petite famille. Je n’ai pas mis les pieds dans un super marché depuis des mois, je n’ai pas le temps, le drive c’est tellement plus pratique. J’ai ma liste pré enregistrée je n’ai plus qu’à cliquer. Du coup il manque souvent la moitié des choses dont j’avais besoin. Parce que je suis étourdie. Et on mange souvent la même chose parce que je n’ai pas eu le temps de prévoir les menus de la semaine comme je faisais avant. Quand j’ai un trou où je suis seule (ce qui n’arrive pratiquement jamais), je ne vais plus courir. Non. Je fais le ménage, je range la maison, je change les draps, je plie mon linge. Parce que j’ai beau procrastiner pour ça aussi, quand il n’y a plus rien dans les armoires et un peu trop de gâteaux écrasés par terre, il faut bien faire quelque chose.

J’ai beau être organisée, il subsiste des choses que je ne peux plus faire. Si je veux profiter de mes enfants et de mon amoureux je suis obligée de prioriser. Si je veux dormir je ne peux pas regarder cette super série trop géniale que j’adore. Si je veux jouer avec mes enfants avant qu’ils aillent se coucher je ne peux pas faire à manger un super truc pour eux. J’essaye de me rattraper le week-end. Quand je ne bosse pas.

C’est pas pour faire ma Causette que je le dis. C’est parce que c’est vrai.

Je suis la tête dans le guidon, je mets des barrières pour ne pas me laisser déborder par le travail. Et pourtant je manque de temps. Je n’envie pas la maman parfaite. Je ne la connais pas. Peut-être qu’elle ne travaille pas. peut-être qu’elle est encore mieux organisée que moi. Peut-être qu’elle a des nounous chez elle, une femme de ménage. Peut-être qu’elle est insomniaque. Peut-être qu’elle n’est même pas heureuse.

Je voudrais juste des journées de 30 heures.

Pouvoir snifer encore un peu mes enfants avant de les coucher. Mais aussi pouvoir dîner en amoureux. Pouvoir aller faire du sport, amener mes enfants faire des activités, aller au cinéma, faire de la pâtisserie à nouveau, lire, regarder des séries, partir en voyage, téléphoner à mes copines, aller boire des verres avec mes potes, aller à la plage…

Et écrire des articles sans les laisser traîner 3 plombes dans mes brouillons. 

Publicités

24 réflexions sur “La mère parfaite

  1. Ne regarde pas ce que font les autres et fait ce que tu peux, ce qui te fais envie à toi 😉 Et perso je me maquille tous les matins depuis 3 mois seulement … je ne le faisais plus depuis des années ! ❤ ❤ ❤

    J'aime

  2. Même moi qui ne travaille pas, je n’ai pas le temps… pas le temp de faire mon ménage en temps et en heure, pas le temps de faire des super bon petits plats comme toi on mange souvent la même chose une maman n’a pas le temps et la mère parfaite n’existe pas :p

    J'aime

  3. Je reformule : si ça se trouve, tu t’en fais une pote, et elle s’occupe de te rappeler quand il y a des gâteaux à apporter et vous pouvez faire des échanges de garde d’enfants pour avoir des soirées en amoureux ?

    J'aime

    1. C’est une bonne idée 😉 apres j’ai conscience qu’il n’y a pas de mère parfaite et je ne complexe pas du tout vis à vis d’elle, je me demande juste comment elle fait. Mais je pense qu’elle ne travaille pas et je vois souvent le papa qui a l’air tres dispo aussi donc ça doit aider à l’organisation 😉

      J'aime

  4. La mère parfaite est une connasse nan ?
    J’ai 3 gosses, un mari, une femme de ménage, je fais les petits pots mais des fois je crie (trop), je suis fatiguée, je ne suis pas tirée à 4 épingles et les nains non plus…
    Tu assures. Vraiment.

    J'aime

    1. Je voulais dire que j’avais de l’aide pour le mari et la femme de ménage et que, même si je ne rebosse pas encore, je cours après le temps. Je ne suis pas la reine de l’organisation faut dire…

      J'aime

  5. Tu fais ce que tu peux comme tu peux, personne n’est parfait le plus important c’est de tout faire pour être heureux.
    En bossant c’est loin d’être facile ….. Jongler entre les taches ménagères, les gamins, les obligations de tout genre pas facile de concilier le sport, le coiffeur et compagnie. Chacun ses priorités d’ailleurs. Sinon faut jouer au loto (si tu trouves le temps …) 😉
    Je suis sure que tu gères comme une malade !!!
    Bisous ma poule

    J'aime

  6. « Parfois je n’ai pas le temps de me doucher, je préfère aller me coucher pour gratter le plus de sommeil possible. Un soir sur deux j’oublie de manger. »
    > Ca résume tellement notre vie les premiers mois avec les twins. Tellement de fatigue que la seule chose qui importait était de dormir. Manger et se laver, des fois, quand on pouvait.

    En tous cas bon courage, je te souhaite de trouver le temps d’ici…quelques temps…d’en prendre un peu pour toi, histoire de passer du mode survie au mode vie, tout simplement…

    J'aime

    1. Je m’en sors, honnêtement à part la fatigue Ca va ! Je suis quand même bien entourée. Mais Ya des jours où je voudrais dormir 24h non stop j’avoue. Deux enfants à gérer seule la plupart du temps c’est sportif 😜

      J'aime

  7. Ah toi aussi tu as une Cécile Morelle qui te pourrit la vie…. La maman parfaite pour qui le monde roule comme sur des roulettes sans faille.
    Celle qui réussit à te faire culpabiliser, pour qui tout va bien…. qui fait toujours des choses extraordinaires…. pour qui la vie est si simple… pas de soucis d’organisations !!!

    Ma foi il doit y en avoir qu’une par ville !!!

    J'aime

  8. Exactement en mode surmenée on me dit souvent devant l’ampleur de tout ce que je veux faire: tu sais une journée c’est 24 heures. Ah oui c’est vrai!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s