Deux poids, deux mesures

Aujourd’hui je voudrais pousser un coup de gueule qui me reste en travers de la gorge depuis des mois. Un putain de coup de gueule au sujet de la justice française et de ce qu’elle appelle des droits et des devoirs.

Si tu as bien suivi, le papa des chouquettes et moi nous sommes séparés. J’en parle peu ouvertement. Je laisse entrevoir mais ne dénonce pas. J’évoque mais je n’annonce pas. Par pudeur certainement et pour ne pas mettre mal à l’aise ceux qui nous connaissent et qui me lise. J’hésite toujours à poster des articles trop personnels pour ces raisons. Mais après tout puisque je n’ai rien à me reprocher et que j’ai pris la bonne résolution de me moquer éperdument de ce que les gens pensent de moi, je vais donc ouvrir les vannes et balancer une bonne fois pour toutes ce qui me tracasse depuis longtemps. Je ne vais pas écrire pour qu’on me plaigne, pour cracher sur le père de mes enfants, non. Je vais écrire pour toutes ces personnes qui vivent la même situation (et qui sont aussi des papas parfois). Portée aussi par le billet de Cranemou qui me parle et me donne envie de parler à mon tour.

Le père des enfants et moi sommes passés devant un juge des affaires familiales pour déterminer de façon officielle la garde des enfants, fixer la pension alimentaire etc.
Si tu ne sais pas comment ça marche, en fait tu te retrouves dans un bureau avec le ou la juge des affaires familiales, ton ex, les avocats respectifs des deux parties et un greffier.
Les avocats portent les robes avec l’écharpe blanche comme dans les films mais personne ne criera « objection » à aucun moment.
Donc là on te redébale toute la phase merdique de ta vie, la séparation, qui est parti, pourquoi et comment,  et celui ou celle qui a subi, subit à nouveau d’entendre ressasser ce qu’il ou elle préférerait oublier. Bref c’est un moment bien pénible, éprouvant psychologiquement mais essentiel pour que les choses soient légales. Chacun expose ce qu’il souhaite pour la garde des enfants et le montant qu’il espère verser ou encaisser pour la pension.

Et à ce moment là, on t’explique bien comment ça se passe la garde des enfants. Dans mon cas, les enfants ont leur résidence principale chez moi. Leur père bénéficie donc d’un « droit de visite et d’hébergement » un week-end sur trois (à sa demande, il ne veut pas plus) et de la moitié des vacances scolaires.

MAIS ATTENTION. Ce qui est formidable avec la justice française c’est que le seul devoir qu’à le père c’est de verser la pension alimentaire. Il n’est pas obligé de prendre ses enfants sur les périodes indiquées par la juge. Il en a le droit et non le devoir. Le fameux « droit de visite et d’hébergement ». Ce qui est absolument formidable ! Il a donc ses enfants au gré de ses envies. C’est juste un putain de droit de voir ses enfants, il n’est pas obligé de s’en occuper. Il a le « droit » d’assumer, OU PAS.

Donc si le week-end de garde (1 sur 3 hein c’est pas beaucoup !) où j’ai besoin de souffler, de faire des choses pour moi, de partir en week-end, de me lever après 6h (ou même de ranger la maison, de voir enfin le fond de la panière de linge, enfin des trucs super coolurges qui font rêver)… mais que leur père ne vient pas les chercher à l’heure convenue, je me mets tout ça bien profond et je ne peux RIEN faire.
Je ne peux que fermer ma gueule et continuer d’assumer parce que je suis la mère. Ah si pardon, s’il ne vient pas dans l’heure chercher les enfants lors de son week-end de garde (1 sur 3 bordel de merde), on considère qu’il a renoncé à son droit et donc je ne suis pas dans l’obligation de lui laisser les enfants s’il se pointe plus tard.
Ok et je fais quoi ? Je le laisse derrière la porte comme ça les enfants voient bien que je les empêche de voir leur père ? Je pars avec mes mômes sous le bras ? Et pour aller où ? Je peux aussi aller chez les flics déposer une main courante. Avec mes enfants. Histoire de bien les traumatiser. Mais si moi je décide de ne pas lui confier les enfants pour une raison ou pour une autre je suis passible de sanction. 1 an d’emprisonnement 15 000€ d’amende. Si lui ne vient pas les chercher non. Personne ne va lui faire la leçon comme quoi il a deux enfants dont ce serait pas mal qu’il s’occupe.
Il reconnaît ses enfants, ils portent son nom, mais n’a pas l’obligation de prendre soin d’eux physiquement, du moment qu’il nous file des sous c’est suffisant.

« Mais enfin vous devez bien comprendre qu’on ne peut pas l’obliger à voir ses enfants ? »

Ah oui oui je le comprends tout à fait…

QU’ON SE LE DISE ! DU MOMENT QU’ON VERSE UNE PENSION ON PEUT ABANDONNER SES MÔMES SANS SOUCIS, YA PAS D’OBLIGATIONS !!!!! 

Alors c’est ça le message de la justice française ?

Et si moi je faisais comme lui ?

Si je plaquais tout ?

Si moi ça me pétais au casque de ne pas vouloir m’occuper de mes enfants ?

Si je n’avais pas voulu de leur garde ?

Je serais la pire des connasses, parce que je les ai portés, qu’ils sont mes tripes et que je ne veux plus m’en occuper. Parce que c’est pire quand c’est la mère.

Les gens vont me regarder de travers parce que j’ai confié mes enfants pour pouvoir sortir boire des verres avec mes amis et me lanceront des pierres si j’ai le malheur de rentrer bourrée, parce que je suis une mère. Mais lui, qui va le regarder de travers quand il ne viendra pas chercher ses enfants pour les vacances ? Qui va se soucier qu’il ne profite pas de son droit ? Qui va se demander comment gère la mère qui manque de sommeil et qui n’a plus le temps de rien ?

Alors oui la plupart des personnes qui ne bénéficient QUE d’un droit de visite et d’hébergement, qui se battent pour avoir leurs enfants, trouveront que ce n’est pas assez, qu’on les prive de voir grandir leurs mômes le reste du temps. Mais il y a aussi les papas pour qui c’est une CONTRAINTE de voir leurs petits. Et ceux-là, personne ne viendra les secouer et leur rappeler leurs responsabilités.

Deux poids, deux mesures.

Et sinon dans les devoirs, au lieu de verser la pension on ne pourrait pas verser de l’amour ? De l’attention, des balades le dimanche après-midi et des câlins sur le canapé ? Ça devrait pas être ça le seul et unique devoir finalement ?

Publicités

36 réflexions sur “Deux poids, deux mesures

  1. Ta situation me désole tellement. Pour toi, pour tes chouquettes.
    Lui, je le plains, j’ai de la pitié pour lui. Ne pas être en manque de voir ses enfants, ne pas compter les jours avant de les serrer de nouveau dans ses bras, avoir rater le plus chou de tous les samouraïs. Pour être comme ça, il faut être bien vide à l’intérieur.

    Tu ne peux malheureusement pas l’obliger à être un père. Dommage qu’il se rende compte de ça que maintenant. Son égoïsme n’a aucune limite 😦

    Des bisous SuperMaman et rentre bourrée autant que tu veux, car l’alcool bordel ça fait du bien de temps en temps.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est effectivement répugnant, affligeant et navrant !
    Heureusement que tu es là, que tu es géniale mais effectivement, nerveusement et moralement, il faut tenir le coup de gérer des petits loulous aussi jeunes seule !
    Tu es courageuse et lui un VRAI crétin ! Je t’embrasse TRES FORT !

    J'aime

  3. La justice Française est très mal faites, et pas seulement pour ça.
    Ma cousine, victime de viol, paye toujours les frais de justice pour son affaire, 4 ans après, tant son avocate lui a coûté cher… Son violeur, en prison, a ses frais de justice pris en charge. Et comme il n’est pas imposable, il ne doit rien, ni envers la france qui paye pour lui, ni envers ma cousine….

    En gros, t’es victime et tu dois payer en plus. Le coupable, lui, c’est avocat commis d’office gratuit !!!

    J'aime

  4. Ben alors là, je tombe de haut ! Je ne savais pas du tout qu’il n’était pas obligé de venir sur « ses » week-ends !
    Quant au fait de ne pas venir parce qu’il a pas envie, je ne sais même pas quoi dire… comment on peut ne pas avoir envie de voir ses enfants quoi ?
    Plein de bisous et de courage ❤
    (Tes enfants ont de la chance de t'avoir, t'es la meilleure !)

    Aimé par 1 personne

  5. Tes enfants t’ont toi et je crois que c’est déjà leur plus grand bonheur. Bien sûr, ça ne remplace pas la présence d’un père mais que dire… La justice est mal faite, ça n’est plus un scoop et j’ai bien peur que ce ne soit pas la fin!
    Du courage, des bisous et un petit verre de bordeaux! ❤

    J'aime

  6. Comme tu as eu raison d’écrire pour sortir ce poids !
    Je suis belle maman d’une jolie M. de 6 ans et demi & je comprends totalement ta situation… Ici c’est la mère de ma Chipie qui a choisi de ne pas utiliser ce droit…Je ne la juge pas mais ne comprends pas qu’on puisse choisir si oui ou non on va venir voir ces enfants…
    Je comprends ton désarroi vis à vis de la justice française… !
    Plein de bisous de courage ❤

    J'aime

  7. C’est effectivement dégueulasse. Moi je croyais que c’était obligatoire pour le parent de prendre les enfants comme ça a été déterminé. Donc en gros là, on autorise le père à en avoir rien à foutre de ses enfants ! Ben bravo la justice supposée aller vers le bien-être des enfants…

    J'aime

  8. J’ai eut le même soucis pour ma grande qui a maintenant 16 ans passé, il m’appelait toujours au dernier moment pour ne pas la prendre ou alors me la ramenait avant la fin du week-end parce qu’il avait autre chose de prévu.Quand elle a commencé à plus vouloir y aller car ça se passait mal avec sa belle-mère, l’avocate lui a dit qu’elle n’avait pas le choix, qu’il fallait qu’elle y aille.
    Quand sa demi soeur est née, elle n’avait plus de chambre, sa belle-mère avait virer ses affaires mais quand j’ai déménager,ils m’ont attaqué car elle avait pas de lit alors que c’était provisoire.Et moi,j’ai du prouver que j’étais une bonne mère alors que je sortais d’un gros burn out du aux attaques incessante de cette femme et du père qui ne la prenait pas.J’en suis sortie sur les rotules, doutant de moi ,me demandant ou j’avais merdé car après tout je suis mère et je dois assumer.
    Je te souhaites plein de courage.<3

    J'aime

  9. Quoi dire ? Les mots me manquent pour exprimer ce que je ressent. Je suis incapable de comprendre comment on peut laisser ses enfants de cette facon sans ressentir le besoin, le manque, de les voir, les toucher etc….

    J’ai eu la chance d’avoir un papa tres fusionnel avec moi durant toute mon enfance.
    A mes 18 ans et lui ses 50 ans il a peter son plomb pour partir avec une fille de 20 ans de moins et refaire sa vie, un enfant etc, sans moi….. voila 10ans que je ne le vois plus et nest plus aucun contact. Je trouve deja ca horrible a mon age alors au age de tes enfants …… Je me demande toujours comment il est possible de zapper sa vie et de laisser ses enfants derriere. Ces personnes sont elles humaine ?

    Heureusement que tu es la pour eux et je comprend a quel point cela doit être dur seule avec 2 enfants à gerer.
    Courage et laisse les gens juger. Ne te soucie pas du regard ou de çe que pensent les autres.
    Gros bisous les chouquettes

    J'aime

  10. Deux poids deux mesures c’est clair. Un peu comme si le père c’était du bonus ! il peut choisir monseigneur de s’occuper ou non des gosses, c’est déjà bien qu’il envisage de le faire ! Vis-à-vis de la société c’est notre sacerdoce, nous les femmes. On est de tous temps les bonniches !
    En tant que mere responsable, j’arrive pas à imaginer ne voir mes gosses qu’un w/end sur 3 et encore. Je peux pas concevoir. Alors ça doit être vrai qu’on est pas faits pareil ?

    J'aime

  11. moi pareil je tombe de super haut, et poutant je l’ai vecu en tant que chouquette il y a 25 ans moi-meme, juste je m’en souvenais plus. Je suis partagee entre l’enervement immense qu’une telle situation debordande d’injustice me balance a la figure comme toi, et la desolation et la pitie que je ressens pour le papa de tes chouquette, Je trouve ca tellement triste pour lui qu’il puisse faire sa vie sans vos chouquette. Je sais que la vie quotidienne tombe sur toi, et que tu as toutes les responsabilites, et aucun droit apparemment, mais honnetement, de loin evidemment c’est facile a dire, je prefere ta situation, je prefererais (je touche du bois pour l’instant) toute ma vie devoir me battre pour mes enfants et devoir expliquer aux incultes que si j’ai le droit d’aller boire un verre et de vouloir 1 ou 2 jours pour moi, plutot que de vivre sa vie a lui…
    Je suis tellement triste pour tes chouquette mais en meme temps tellement sereine vu la mere qu’ils ont!!! YOU ROCK MAMAN CHOUQUETTE!!!!

    J'aime

  12. Ça fait du bien de vider son sac…et tu l’as fait finalement dans la mesure de ce que tu vis. Donc assez softement penserons certains… C’est vrai que les droits et les devoirs sont un vaste débat. Et tu ouvres la porte à un débat que trop peu traiter. Tu es discrète car je pense qu’on est peinte lisant à avoir senti Tt ça tant tu es pudique sur ce sujet. Tu m’as ému. Je t’envoie du courage et surtout jspr que cela va évoluer positivement pour tes chouquettes et toi…🍀💜

    Aimé par 1 personne

  13. Je suis triste pour toi et surtout pour tes enfants. Ton ex manque de responsabilité et de maturité. Une fois qu’on a fait des enfants il faut les assumer, c’est pas juste quand on en a envie. Malheureusement le système est ainsi fait, il mériterait d’être corrigé, car il y a toujours un perdant.
    Courage pour la suite en tout cas.

    J'aime

  14. Bonjour,

    Je me permets de réagir vite fait et pour donner un regard masculin sur cet article 🙂

    Je suis aussi désolé que vous que ce papa ne veuille pas voir plus ses enfants.
    Si j’étais dans cette situation, (avec des « si »…), je pense que je me battrais avec hargne pour obtenir la garde alternée tant le fait de voir mes enfants est chez moi un besoin vital.
    Mais il s’agit d’une question tout-à-fait personnelle et donc propre à chacun.

    Ce qui est effectivement révoltant dans ce que vous énoncez, c’est la différence de traitement homme-femme que semble faire encore la justice française de nos jours. Et c’est bien contre cela qu’il faut se battre.

    Ceci dit, même si j’ai déjà vu autour de moi bien des pères qui assuraient et assumaient beaucoup mieux leur paternité que leurs conjointes leur maternité, il est un fait qu’il y a une réelle différence, au moins au début de la naissance, entre un homme et une femme. La grossesse, l’allaitement, le rapport mère-enfant, je dirais pour les 3 premières années de l’enfant, quand cela se passe « normalement », est un rapport incroyable auquel nous, papas, nous assistons un peu en figurants.

    Nous avons évidemment notre rôle à jouer, nous aidons de notre mieux, nous accompagnons, nous changeons les couches, donnons le biberon, le bain, etc. Mais il nous manquera toujours cette relation exceptionnelle commencée de façon intra-utérine.

    Ensuite, une fois que nous avons joué notre rôle de coupeur de cordon, nous pouvons prendre une place plus importante dans la relation avec l’enfant. C’est du moins comme cela que je l’ai vécu avec mes 2 enfants. Une fois les enfants plus grands, cette distinction est vraiment moindre et les 2 parents devraient être sur un même pied d’égalité et, surtout, en fonction AUSSI de la volonté des enfants et de leur bien-être. Car je ne peux m’empêcher de penser qu’un père qui ne veut (ou peux) voir plus ses enfants, et bien, ce serait peut-être dommageable pour eux de l’obliger à le faire contre son gré.

    Tout cela pour dire que je suis assez tiraillé pour avoir comme vous un désir de justice non discriminatoire, et en même temps qu’elle reconnaisse la réelle différence des hommes et des femmes dans le relation avec leurs enfants.

    J’espère ne jamais avoir à en passer par là pour m’en faire une idée plus personnelle…

    Bon courage en tous cas pour la suite.

    J'aime

  15. Comme je te comprends mais ça me fais penser aussi à ses couples où le père est aussi absent. Ses mères qui ont un mari il parait mais qui ne s’occupe jamais des enfants, ne les laissent jamais souffler. C’est ça aussi la vie, les pères n’ont aucune obligation quoi qu’il arrive, ces messieurs sont libres, ils ont grandi avec cette idée et ils ne deviennent pas tous père en eux. J’ai la chance d’avoir un mari très papa poule, qui me laisse souffler, c’est vitale pour une maman. Dans un couple déjà il serait bon que les hommes le comprennent alors dans une séparation….. comment le faire comprendre tout court? La justice n’en n’est donc pas plus capable, c’est désolant. Dans ton cas, tu ne peux compter que sur toi même (nounou, baby-sitter…), ton entourage mais surement pas le père. Bon courage à toi et tu as bien raison de pousser un cri.

    J'aime

  16. Le genre de choses que l’on apprend que lorsqu’on est concerné…à chaque fois, je suis sur le cul face à tant d’aberrations. Alors oui, la justice est mal faite MAIS crois-tu que ce serait bien pour les petits de devoir vivre avec un père qui les accueille contre son gré? Je pense que non. Alors qu’il ne soit pas obligé, why not, mais qu’il y ait des contreparties financières (encore oui…) et/ou légales (il refuse, plus de droit de garde du tout, jamais).
    Par contre tu soulèves une bonne question, quelle aurait été l’issue si tu avais refusé toi de les prendre? Si aucun parent ne veux la garde, comment le juge tranche? Bien sûr, la situation doit pas être hyper courante mais…pas impossible je pense.
    Je ne te le dis pas assez et je ne le dis pas assez mais les parents solos sont vraiment des héros à mes yeux surtout quand l’autre est un sale con.

    J'aime

  17. C’est sûr on ne peut forcer personne. Mais quand je pense qu’à chaque fois les juges et les avocats te balancent qu’ils prennent leurs décisions dans l’intérêt de l’enfant, tu te poses des questions quand même.
    Nous sommes face à un tout autre cas de figure, car pour nous, le droit de visite se fait en centre médiatisé. Mais idem quand il ne se pointe pas une fois de temps en temps, personne ne dit rien. Toi, tu te pointes juste avec ton bout de chou, tu attends 30 minutes (c’est la règle) dans un bocal et au bout de 30 minutes si Monsieur n’est pas là (sans avoir prévenu bien entendu) tu rentres chez toi (ça t’a juste flingué une journée…) avec ton petit qui te demande « pourquoi il est pas là papa! ». Par contre toi, si t’as 5 minutes de retard, tu te prend des drôles de regard!
    Aberrant cette justice.

    J'aime

  18. Je connais la situation en sens inverse. Les bras m’en sont aussi tombés en découvrant le véritable sens du « droit de visite », qui n’est en rien un devoir…

    Mais qu’il s’agisse d’assumer ses week-ends ou de verser la pension, le parent qui ne le fait pas ou doit se faire supplier place l’autre en position de dépendance. Le pire, c’est que ce jeu de pouvoir assez pervers est souvent inconscient.

    Bref, une bonne clé est de s’organiser pour ne plus dépendre du bon vouloir de l’autre.

    La pension n’est pas versée ? C’est dès la première échéance qu’on peut le signaler au JAF et demander un recouvrement : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F991 (pas besoin que les enfants soient au courant de ces démarches d’adultes). Les choses traînent ? Cherchons à faire des économies sur tel ou tel poste du budget ou à faire entrer un peu d’argent autrement.

    L’ex ne « peut pas » assumer son w-e prévu ? Un plan B aura été prévu d’avance (grands-parents, amis… même pour une nuit ou une journée) de façon à profiter quand même de ce temps pour souffler un peu et vivre sa vie d’adulte auquel on a parfaitement droit.

    Les enfants sont déçus de ne pas voir l’autre parent ? Se sentent abandonnés ? Inutile d’en rajouter, d’enfoncer l’autre ou se placer en sauveur. « Ben oui, personne peut obliger votre papa/maman à vous voir. Je comprends votre tristesse, mais c’est comme ça. Alors on fait autrement. » Les enfants ne sont pas dupes et lui présenteront la facture à leur manière tôt ou tard.

    Mais ça, ce n’est pas ton problème. Chacun sa place, chacun ses choix.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s