Multimum #3 L’effet Pygmalion

Depuis que Mini Chouquette est née, on s’est rendu compte que notre entourage pouvait difficilement s’empêcher de la comparer à son frère…

Et, bien malgré nous, nous sommes mis à faire pareil. Nous avons eu l’immense chance que notre aîné (hormis sa phase RGO) soit un enfant « facile ». Plus nous disions qu’il était facile, plus il le devenait. Plus nous disions qu’il était gros dormeur, plus il dormait. Plus nous vantions sa gentillesse, plus il était gentil. En pédagogie, ça s’appelle l’effet Pygmalion (on en parle surtout dans le milieu scolaire, c’est pourquoi il est important de valoriser un enfant). L’humain a besoin de coller à l’image qu’on se fait de lui et de répondre aux attentes des autres. Sans le savoir, nous façonnions notre fils, en partant de traits qui lui étaient propres, nous en « faisions » un bébé facile…

Pour sa soeur c’est tout le contraire.

Mini Chouquette est moins facile à gérer. Elle dort peu, elle est davantage agitée, elle pleure plus. Mais nous nous sommes rendus compte que plus nous en faisions le constat, plus ces caractéristiques se confirmaient. Ça s’appelle l’effet Golem. Et ce n’est pas cool du tout parce que c’est en fait relativement négatif, tout l’inverse de Pygmalion. C’est valable dans le milieu scolaire mais aussi au quotidien. En fait on colle très facilement des étiquettes à nos gamins, sans le vouloir.

effet pygmalion

Du coup nous avons décidé de renverser la vapeur et de ne faire le constat à haute voix que du positif sur une journée de Mini Chouquette et de voir si nous constations une évolution. On applique une méthode Couet au burin et on tente de « façonner » positivement notre fille. C’est bizarre dit comme ça, hein. Ça donne l’impression qu’on va lobotomiser notre gamine. Mais en fait pas du tout.

On le fait  surtout pour nous, parents car ça nous aide à relativiser. En faisant le constat du positif on est de meilleur humeur. Au lieu de relever qu’elle n’a dormi QUE 30 minutes dans son lit, on la félicite en lui disant qu’elle a bien dormi, que pour une première fois c’est très bien et qu’on est fier d’elle. Et ça nous fait un bien fou. En une semaine, nous trouvons un gros changement dans notre comportement, nous sommes beaucoup plus patients. (Il y a toujours du bon et du moins bon bien sûr, surtout quand je suis seule pendant plusieurs jours…) Mais, véritable effet, coïncidence ou bienfaits de son nouveau traitement : nous trouvons notre fille beaucoup plus gérable au quotidien. Elle se met à dormir dans son lit, elle pleure moins. Depuis quelques semaines elle gazouillait, et c’est encore plus le cas maintenant, elle sourit beaucoup plus, cherche à communiquer avec son frère quand il s’approche d’elle. Et gros changement : elle ne pleure plus en voiture, c’est un véritable soulagement.

effet pygmalion

Et heureusement. Parce qu’avoir deux bambins avec peu d’écart à gérer, ce n’est pas tous les jours facile, alors nous restons positifs pour que la situation s’améliore encore et encore… et qui sait, nous aurons peut-être bientôt deux enfants parfaits (pas trop quand même hein).

Et toi, quelles sont tes astuces pour mieux gérer au quotidien les côtés plus difficiles de la parentalité ?

Advertisements

Une réflexion sur “Multimum #3 L’effet Pygmalion

  1. C’est intéressant ce que tu dis.

    Ici nous n’avons pas eu un bébé facile lol 3 premiers mois pleurs non stop toute la journée si non porté… 0 sieste de 3 à 6 mois… Et 15 réveils nocturnes jusqu’à 13 mois… Aujourd’hui il a 2 ans, et se réveille toujours 4-5 fois la nuit, ne fait plus du tout de sieste (ou une à l’occasion histoire de dire), et dort avec nous sinon je mourrais d’épuisement lol ^^

    On a fait comme tous les parents au début, on a « testé » des trucs et encore des trucs, écouté les conseils des uns et des autres… et puis on a lâché l’affaire. On s’est dit qu’après tout, tous les bébés ne sont pas calmes et tranquilles… et finalement, même si rien n’a vraiment changé, j’ai mieux vécu tout ça, j’ai juste lâché prise en décidant de nous faire confiance et en écartant les remarques du genre « c’est ta faute » (parce que tu l’allaites, parce que tu dors avec, parce que tu le laisses pas pleurer etc etc 😉 )

    C’est un petit garçon mignon, sociable, qui a certes un caractère de feu et n’énerve pour un rien, qui court tout le temps, ne sait pas rester en place, qui rit beaucoup… S’il était différent ça ne serait pas lui 🙂

    Nous aussi nous essayons, sans vraiment y penser, de soulever le positif de son comportement, même si ça n’est pas toujours simple, mais même si ça ne change pas forcément les choses chez nous, au moins le climat à la maison est nettement plus agréable en voyant le positif de chacun!
    Oups désolée pour le roman décousu ^^ Bonne journée!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s