Ma belle-mère a tenté de m’enlever mes enfants

Je m’appelle Clothilde, j’ai 35 ans et je suis attachée de presse. J’ai rencontré Frédéric sur internet. A l’époque, les sites de rencontres commençaient tout juste à faire le buzz. Dès le premier rendez-vous, ce fut un coup de foudre. On se comprenait parfaitement. Quelques semaines plus tard, nous aménagions ensemble, 6 mois après j’étais enceinte. Du rapide comme on dit.

Nous avons vécu 2 belles années tous les trois. Notre fils Charles était adorable. Puis je suis à nouveau tombée enceinte. Une petite fille, Clarisse, est venue nous rejoindre. Ce deuxième enfant a été une épreuve pour notre couple qui n’a pas su faire face. Nous nous sommes séparés 9 mois après la naissance de Clarisse, en bons termes.

Mais ma belle-famille s’est très vite mêlée de l’affaire. J’avais la garde des enfants en semaine et Frédéric les week-ends. Nous avions convenu de cela tout les deux et cela nous allait très bien. Ma belle-mère ne trouvait pas cela « suffisant ». Pour elle son fils devait garder ses enfants une semaine sur deux. Sauf que ni lui ni moi n’en avions envie. Elle ne pouvait pas s’empêcher de mettre son grain de sel là où personne ne lui demandait son avis !

La situation est restée telle qu’elle, jusqu’à un fameux week-end.

J’étais partie deux jours avec mes copines sur la côte basque, pendant que Fréd avait les enfants, comme chaque week-end. Mais en rentrant chez moi, j’ai eu le sentiment que quelqu’un était venu. Il me semblait que des objets avaient été déplacés, je ne me sentais pas bien. J’ai mis ça sur le compte du manque des enfants, puis j’ai filé les récupérer chez mon ex.

Le lundi, en fin d’après-midi, alors que je venais juste d’aller chercher Charles à l’école avec ma fille, on sonne à ma porte. Une visite impromptue des services sociaux. Ils avaient reçu un signalement me concernant. Au début, je pense à une erreur. Je ne comprends rien à ce qui se passe. Ils me demandent à entrer et à visiter la maison. Je ne sais pas du tout s’ils en ont le droit mais puisque je n’ai rien à cacher, je les laisse faire.

Ils entrent et ne font pas que « visiter », ils se mettent à « fouiller », littéralement. J’ai mon bébé dans les bras et mon fils reste collé à moi, il se met à pleurer, nous sommes sous le choc de la situation. Mais ce n’est que le début du cauchemar.
En faisant le tour de l’appartement, les services sociaux trouvent de l’alcool et des antidépresseurs, caché au fond du placard de ma chambre, en grande quantité, ainsi que des somnifères, dans les tiroirs des chambres des enfants.

L’assistante sociale m’annonce qu’ils ont trouvé ce qu’ils sont venus chercher et qu’elle va repartir avec mes enfants, pour les conduire chez leur père. Je me mets à trembler, je serre fort mes enfants contre moi. Je ne comprends pas ce qui se passe. J’ai l’impression d’être coincée dans un film. Ce n’est pas possible.

A ce moment là j’ai l’impression de planer au dessus de mon corps. Je regarde cette femme m’arracher mes enfants, je me vois trembler, pleurer, nauséeuse, à deux doigts de m’évanouir. Je reste dans cet état jusqu’à la tombée de la nuit, puis je me ressaisie. Je dois faire quelque chose. Comment ces médicaments et cet alcool se sont-ils retrouvés là ? Qui a bien pu faire un signalement me concernant ?

Je décide d’appeler mon ex, pour y voir plus clair. Il décroche à la première sonnerie, aussi abasourdi que moi, il me demande comment je vais, il me dit qu’il ne savait pas que je faisais une dépression et que j’aurais du lui en parler, qu’il aurait pris les enfants pour me soulager. Mais je ne fais pas de dépression, je lui explique que je ne comprends pas. Mais je suis coupée dans la conversation, j’entends des voix à côté, puis Frédéric crier. Une autre voix au téléphone : ma belle-mère est là, elle a pris le combiné. Elle me scie en quelques mots « n’appelle plus ici, laisse les enfants tranquilles, tu as enfin eu ce que tu mérites ».

Et en quelques secondes je comprends que cette femme est derrière tout ça. Ce sentiment étrange en rentrant le dimanche soir. C’est elle qui est venue cacher les bouteilles d’alcool et les médicaments. Elle a toujours eu des clefs de chez nous pour s’occuper du chat quand nous partions en famille en week-end. Je dois trouver quelqu’un pour m’écouter, je dois récupérer mes enfants.

sad-child-portrait

Le procès aura duré des mois, des mois de bataille avec une avocate spécialisée pour récupérer la garde en semaine de mes enfants. Heureusement, mon ex-mari s’est rangé de mon côté, il a témoigné en ma faveur. Ma belle-mère a fini par avouer qu’elle avait tout manigancé pour que son fils puisse avoir la garde exclusive de Clarisse et Charles. Garde qu’il ne demandait même pas…

Aujourd’hui notre famille reste marquée par cette épreuve, ces semaines sans pouvoir approcher de mes enfants. Nous avons déménagé, mais Clarisse et Charles voient toujours leur papa les week-ends, comme avant…

Advertisements

17 réflexions sur “Ma belle-mère a tenté de m’enlever mes enfants

  1. Dingue…cette femme est dingue… les enfants sont ils protégés d’une personne aussi mauvaise et malsaine??
    Courage pour la suite!
    Rien à voir mais même prénom ici mais sans le h^^ au début du texte ça m’a fait un truc bizarre. ..

    J'aime

  2. mon Dieu, il est incroyable que ayez réussi à dépasser cette épreuve à deux en étant séparé ! bravo et un ex mari en or ..rares sont ceux qui en se rangent pas derrière moman; courage

    J'aime

  3. Punaise on dirait le résumé d’un livre ou un film tellement ça paraît flippant bravo aux deux parents qui on fait bloc pour les enfants car souvent Mr ose pas contredire maman 😉

    J'aime

  4. Mais pourquoi la belle famille se mêle à ce point de la vie de leur fils? Encore il se serait plaint ne serait-ce qu’un peu, mais même pas… Une femme peu équilibrée que cette belle mère. Elle n’a jamais réfléchi au mal qu’elle faisait à ses petits enfant ou à son propre fils. Je suis contente que tout soit rentré dans l’ordre par la suite même si cette aventure restera gravée à jamais dans vos mémoires.

    J'aime

  5. Une histoire qui glace le sang….
    Je suis passée par ce genre d’épisode avec la nouvelle compagne de mon ex mari, pas de tentative d’enlèvement à proprement dit mais, assignations en référé etc pour maltraitance et négligeance, sans parler des horreurs qu’elle racontait à mes enfants… une horreur de devoir se faire éplucher sous le moindre recoins, quand aux conséquences sur les enfants on en parle même pas des cicatrices qui effectivement demandent des années pour se relever.
    Contente de voir que ce combat qui n’aurait jamais dû avoir lieu, se finit bien pour toi et tes enfants, enfin au mieux…

    J'aime

  6. Puree ca va pas bien de lire ca avant de dormir moi aussi… Elle est timbree celle la… Elle a pas porte plainte Clothilde??
    Une vraie givree. J’en tremble de peur dis donc…

    J'aime

  7. Horrible le comportement de la BM o__O J’imagine qu’après ça elle a perdu le droit de voir ses petits-enfants, peut-être même son fils.

    J'aime

  8. My god !!!! Ce témoignage me fend le cœur, quant à la belle mère elle est tout à fait à l’origine de cet enlèvement, et la belle famille n’as pas à s’emmêler dans dedans également.
    Soyez forte

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s