34 + 3

34 + 3
Le cap à passer.

Ce cap fatidique que l’on s’est fixé. Une fois atteint, on sera plus tranquille. A partir de ce jour on sait comment s’y prendre, ce qui nous attend, on l’a déjà fait une fois, il y a bientôt 2 ans… 34 semaines et 3 jours.

Le décompte est lancé, dans deux semaines j’aurai passé ce palier. Je garde cet objectif en tête, je sais qu’il angoisse Papa Chouquette.
Le checkpoint suivant, ce sera celui des 37. Celui à partir duquel notre enfant ne sera pas considéré comme prématurée. Elle serait « juste » un peu en avance.

La prématurité fait partie de notre histoire. Quand certaines mamans n’en peuvent plus à la fin de leur grossesse et sont pressées d’accoucher, je sais que quoi qu’il arrive, même si je me traine, même si souffre; ce ne sera jamais mon cas. Je ne serai jamais pressée. Pas par peur, pas parce que je n’aurai pas hâte de rencontrer ma fille, non. Parce que garder ce bébé dans mon ventre le plus longtemps possible, jusqu’au terme, jusqu’à ma DPA, ce sera pour moi, pour nous, une victoire.

Même quand on te dit que « cette fois-ci, à priori tout va bien », tu profites de chaque instant avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, malgré tout. Pour l’ainé aussi tout allait bien. Jusqu’à ce que ça n’aille plus, subitement, brutalement.

grossesse_mamanchouquette
Modaliza Photo

Tu étais dans ta bulle et soudainement elle éclate, te laissant suspendue dans les airs.

Tu sais c’est comme dans les cartoons, quand ils marchent dans le vide. Tant qu’ils n’ont pas réalisé que le vide est sous leurs pieds ils peuvent continuer d’avancer, mais quand ils comprennent, c’est la chute libre.

Certains jours tu es plus qu’optimiste, cette fois-ci rien ne peut nous arriver, pas encore, pas deux fois…
Et d’autres, une tension qui s’affiche un peu trop haute, une brûlure d’estomac après un repas, une migraine, et tu retrouves tous les symptômes que tu avais ressentis 2 ans plus tôt. Tu paniques. tu perds la tête, tu n’es plus rationnelle. « Si c’était ça, à nouveau ? » Tu as des sueurs froides, l’angoisse t’envahie.
Puis tu respires un grand coup et tu comprends tu es juste rattrapée par ta propre histoire, qui te hante.

C’était le plus beau jour de ta vie mais tu réalises aussi avec le recul que c’était celui où tu as eu le plus peur.

34 + 3, doucement, on attend…

Publicités

4 réflexions sur “34 + 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s