Une parenthèse de femme dans un chapitre de maman #efluentmums3

Elle a fait sa valise, fébrile.

Il ne fallait rien oublier pour ces quelques jours à Paris. Quelques jours sans conjoint et sans enfant, à part celui qu’elle portait dans son ventre qu’elle pouvait difficilement laisser à la maison. Quelques jours pour elle-seule, à retrouver ses amis et laisser son quotidien. Malgré tout elle ne pût s’empêcher d’emporter avec elle le pyjama de son petit garçon, pour avoir son odeur de bébé quand elle se coucherait le soir.

Deux ans, deux ans qu’elle n’avait pas mis les pieds à Paris. La dernière fois, elle était aussi enceinte. En montant dans le train, elle ressentit de l’excitation mêlée d’appréhension : savait-elle encore être seule ?

5 longues heures de train plus tard, elle traversait les derniers tunnels qui lui bouchaient à chaque fois les oreilles, pour enfin retrouver son amie sur le quai de la gare Montparnasse. Cet endroit n’avait pas changé d’un iota. Toujours la même effervescence. Les gens heureux de retrouver les leurs et ceux désespérés de les voir partir.

La ligne 12. Cette même ligne sur laquelle elle avait habité autrefois. Notre Dame de Lorette. Le 9 ème arrondissement. Une certaine nostalgie en voyant les écriteaux des stations de métro.

Un coup de fil aux siens pour être certaine que tout va bien, la gorge serrée comme à chaque fois qu’elle entend son petit garçon et qu’elle n’est pas auprès de lui. Une soirée avec des amis, évocation du bon vieux temps et des souvenirs qui nous lient, une trop courte nuit.

Un réveil en fanfare pour une journée intense.
En se préparant, elle essaye, comme d’habitude, de mettre son ventre en avant. Peut-être la seule femme sur terre qui voudrait plus de ventre… A 7 mois de grossesse, il reste discret, il se cache.
Le métro, la gare Saint Lazarre. Rencontrer une copine.
Cette copine c’est MumCha. Elle ne l’a jamais vue en vrai mais elle la connaît presque par coeur. Elle savait qu’elle la reconnaitrait de suite et ce fut le cas. Manteau jaune dans une masse de manteaux noirs, ça ne pouvait être qu’elle. Des embrassades, une intense émotion, elle sent les larmes monter mais elle se retient, Paris la rend pudique.

Direction le palais Brongniart…En arrivant elle se sentit en décalage. Certains se font discrets, d’autres se font remarquer, tout le monde à le sourire.

photo 1-3

Une belle journée commence, une journée où elle sera gâtée. Et ça lui a fait du bien. Elle aime gâter les autres, c’est son tempérament de maman, mais elle aime bien qu’on pense à elle aussi, c’est une femme après tout (avant tout?).

langes babymoov

Des rencontres, la Maman de crapaud, Hélène, Ribambelles, Maman Youpie, des découvertes, des nouveautés en avant première.
Des coups de coeur, des coups de folie, des coups de bol, des coups de théâtre, une journée aux 400 coups !

photo 3-1

Encore des rencontres La vie d’ma mère, Les idées de LauréaLa tribu de Maëline
Du miam aussi…beaucoup de miam. Et du gloups.


photo 5-1

Un lieu splendide, des conférences, du savoir, des notes plein son Iphone et son carnet.
Et toujours des rencontres: Assise sur mon volcan, Une grenouille toute rose, Mum In Learning, Lou Mat Maé.

photo 5

Elle a aussi retrouvé une partie des copines de sa région Dress me and My Kids, MamourBlogue et Chroniques de maman.

Une belle journée ou elle a pu penser à elle, profiter de ses copines, apprendre des tonnes de choses et être chouchoutée.

Puis elle a dû refermer la valise qui renfermait ses mille trésors, le sourire aux lèvres, ravie d’avoir savouré ces moments, prête à retrouver les siens.

C’était elle, mais était-ce moi ?

Un instant suspendu, hors du temps, une parenthèse (in)attendue. Une parenthèse de femme dans ces multiples chapitres de maman.

Palais Brongniart

Elle et moi, la femme et la maman, remercions Paroles de mamans et tous les partenaires qui ont pensé à nous pour cette journée magique.

Publicités

5 réflexions sur “Une parenthèse de femme dans un chapitre de maman #efluentmums3

  1. Une bien jolie façon de raconter cette journée hors du temps.
    Je t’ai loupée, zut (enfin je crois t’avoir aperçue mais le temps de tilter…).
    Je n’avais pas réalisé que tu étais à 7 mois déjà 😮
    Bonne journée

    J'aime

    1. je ne t’ai pas vue non plus 😦
      Haha et oui 7 mois, mais ne t’en fais pas, tout le monde me dit « 4 mois 4 mois 1/2 » en voyant mon bidon qui passe totalement inaperçu. Je te raconte pas comment je dois le gonfler pour passer aux caisses femmes enceintes ^^
      Merci pour ton commentaire 😉
      Bises et bonne journée

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s