La pitchoune

Elle est toute petite. Plus âgée que Bébé Chouquette pourtant, mais elle me semble minuscule et fragile, comme une brindille, à côté de mon fils, Chabal en herbe.

Cette gamine elle me bouleverse. Elle est là tous les matins quand on arrive et tous les après-midi quand je reviens chercher Bébé Chouquette. Et à chaque fois elle se précipite au portillon et elle m’appelle « maman » en me tendant les bras. Tous les jours, je suis au bord des larmes. Tous les jours j’ai l’impression que cette enfant attend quelque chose de moi, quelque chose que je ne pourrai jamais lui donner.

158213783_monsters-inc-peek-a-boo-boo-12-talking-doll-w-little-

Je ne sais pas quelle est son histoire. Je ne sais pas combien d’heures par jour elle est là. Je ne connais pas ses parents, je ne les ai jamais croisés. Et quand bien même. Ils sont, comme nous, des parents qui laissent leur enfant à la crèche, pour aller bosser, ou pour un motif qui ne regarde qu’eux.

A chaque fois ça me fend le coeur que cette petite fille pleure quand je repars et je pries pour que sa maman (ou son papa) arrive vite la chercher. Mon fils la regarde à chaque fois perplexe. Le matin il va souvent vers elle, comme pour la consoler. Le soir, il agite sa petite main dans sa direction pour lui faire comprendre que nous partons.

Je n’imagine pas comme la maman de la Pitchoune serait malheureuse si elle savait. Si elle savait que sa fille appelle une autre « maman » en attendant désespérément la sienne. Cette maman qui doit certainement travailler, par choix ou pas, mais qui laisse peut-être sa petite à contre coeur le matin. Cette maman que je n’ai jamais croisée mais qui doit avoir hâte de retrouver son enfant le soir et peut-être qui culpabilise de l’avoir laissée pour une si longue journée.

 

Je me demande du coup si Bébé Chouquette fait pareil, en voyant les mamans des autres, juste parce que sa propre maman lui manque.

Advertisements

7 réflexions sur “La pitchoune

  1. oh mon dieu mais c’est affreux ce que tu ecris. je pense a ma pitchoune ( de 1,25m) que je laisse à l’ecole… et qui dout regarder les autres mamans en esperant que j’arrive vite.,. bouh le blues!

    J'aime

  2. C’est triste ce que tu as écris, mais si ça peut te rassurer ils font souvent ça les enfants à la crèche, si elle dit maman ce n’est pas forcément parce qu’elle est triste mais tout simplement parce qu’avec le mot maman elle veut dire à son copain que sa maman est arrivée et ça veut sans doute dire qu’elle sait que la sienne va bientôt arriver.
    Je le sais parce que quand ma fille était à la crèche elle partait dans les premières et les enfants faisaient quasi tous ça.
    Et puis si tu veux ta rassurer tu peux en parler ni vu ni connu au dames de la crèche en leur disant « c’est bizarre quand j’arrive elle dit toujours maman » et elles te répondrons probablement la même chose que moi, enfin je l’espère.

    J'aime

  3. Mais ça va pas la tête de nous raconter un truc comme ça, sans prévenir, moi qui lisais tranquillement ton blog en sirotant ma tisane… Pauvre biquette, comme à toutes les mamans ça me fend le cœur cette histoire. Pourtant c’est tellement ordinaire (et d’autant plus triste)… Heureusement, certains bouts de choux (et même des bouts de chouquettes) vivent mieux la séparation quotidienne, et j’ai la chance que ma fille soit de ceux là. Que ça doit être triste… TARATATA stop ! J’arrête d’y penser. >.<

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s