INTERVIEW: « Ma fille a été enlevée ».

Comme tous les jeudis sur le blog, j’accueille les parents qui ont des choses à raconter, des histoires de vie, pas toujours simples, mais toujours le même besoin de se livrer, pour avancer. Aujourd’hui j’ai laissé la parole à Sandra, dont la fille de 8 ans a été enlevée, voilà 10 ans maintenant…

 

Bonjour Sandra, peux-tu te présenter et présenter ta famille ?

Bonjour, je m’appelle Sandra, j’ai 45 ans et je suis la maman de Cindy qui aurait 18 ans aujourd’hui… Je suis séparée, malgré moi, de son papa depuis 10 ans.

Peux-tu nous raconter ton histoire ?

Comme tous les jours, ma fille est partie à l’école avec le bus scolaire. Oui c’était un bout de chou de seulement 8 ans, mais elle prenait le bus tous les jours. Le chauffeur était très attentif, il la prenait et la posait en bas de chez nous, chaque jour. Ce jour là, je suis rentrée plus tôt que prévu, mais les portables tout ça, ça ne se faisait pas comme maintenant. Du coup pour ne pas perturber ma fille et risquer de la rater en allant la chercher à l’école, je suis rentrée directement à la maison. Je lui ai fait une tarte au chocolat, je me suis dit qu’elle serait contente de trouver un goûter un peu plus élaboré que d’habitude. Et au moment où je sortais la tarte du four, j’ai levé les yeux par la fenêtre de la cuisine et j’ai vu le bus arriver. Cindy est descendue, elle a fait signe au chauffeur, et j’ai vu le bus partir. Je me suis dirigée vers l’entrée pour lui ouvrir la porte et lui faire un câlin, mais en ouvrant la porte, je n’ai vu personne.

Qu’as-tu pensé à ce moment là ?

Qu’elle me faisait une blague. Elle a vu ma voiture (d’habitude j’arrivais 5/10 minutes après elle donc elle restait un peu seule) et elle m’a fait une blague en se cachant. J’ai donc joué le jeu. J’ai fait le tour de la maison, comme si je jouais à cache-cache, en riant et en appelant ma fille.

Que s’est-t-il passé ensuite ?

Puis mon voisin est arrivé en courant, livide. Il était complètement affolé, je ne comprenais rien de ce qu’il me disait. Et là j’ai compris qu’il s’agissait de ma fille. Quelques secondes avant que je sorte, mon voisin avait vu une voiture grise s’arrêter sur le bord et ma fille monter dedans. Sur le coup il ne s’est pas inquiété, il a pensé que c’était quelqu’un qu’elle connaissait, puis il m’a vu sortir et appeler Cindy, alors il a compris que quelque chose n’allait pas.

Comment as-tu réagi ?

J’ai gardé un calme fou, avec le recul je ne sais pas comment j’ai fait. Je l’ai fait rentrer, je lui ai demandé de se calmer, que nous allions appeler la police, qu’il fallait qu’il mette de l’ordre dans ses idées pour que nous puissions leur donner des détails. Pendant qu’il se remettait de ses émotions, je commençais à paniquer mais je ne voulais pas que la panique perturbe ma lucidité. Je fais du yoga et je crois que ça m’a aidée à ce moment là, à faire le vide dans mon esprit. J’ai réfléchi à la voiture grise. J’ai appelé mon frère qui a une voiture grise, pour savoir s’il n’était pas par hasard passé la chercher, pour jouer avec son cousin avant le cours de basket (Cindy et son cousin font du basket le jeudi soir à 18h30, mais en principe nous nous rejoignons là-bas). J’ai essayé d’être logique et ne pas céder à la panique, tout cela devait avoir une explication censée.

Que s’est-il passé ensuite ?

Mon voisin avait remis de l’ordre dans ses pensées, il se rappelle que la voiture était une familiale, grise foncée, il se rappelle vaguement d’un autocollant sur le pare-brise arrière, mais sa maison est trop éloignée de la petite route pour qu’il ait pu voir davantage de détails. J’appelle la Police et je demande à mon voisin d’appeler le père de Cindy, avec qui il est copain pour lui dire de rentrer. Je lui demande de rester calme. Et je ne sais toujours pas comment je fais pour l’être autant. La Police me demande de lui raconter toutes l’histoire. Et je les rencontre un peu plus tard afin qu’ils recueillent mon témoignage et celui de mon voisin.
Ce dernier n’arrive pas à joindre le père de ma fille. Je commence à paniquer, j’ai besoin de lui, là tout de suite. Puis je reçois un coup de fil de mon beau-père. Il me demande si mon conjoint est bien rentré parce qu’il l’a trouvé bizarre tout à l’heure. Je ne comprends plus rien.

Que t’explique ton beau-père à ce moment là ?

Mon (ex)conjoint, a débarqué chez lui en bus une demi heure plus tôt, pour lui emprunter sa voiture, une familiale grise avec un autocollant de cerf sur le pare-brise arrière. Il prétend à ce moment là avoir une panne de voiture et absolument besoin de la sienne. Mon beau-père lui prête sans aucun souci mais le trouve bizarre. Il a l’air malade et fiévreux. Il s’agirait donc de mon conjoint qui est passé chercher ma fille ? Mais pourquoi, pour aller où ? Je rappelle la Police pour donner des détails supplémentaires. Je cède à la panique. J’embarque mon voisin, mon seul allié sur le moment, pour venir avec moi au cours de basket. Je n’arrive toujours pas à joindre mon conjoint, je cherche une explication rationnelle à tout ça. Il ne viendra jamais au cours de basket.

Par la suite, as-tu eu des pistes au sujet de l’enlèvement de ta fille ?

La Police a rapidement abandonné l’enquête, supposant que son père l’avait emmenée à l’étranger. Ce qui me perturbe le plus c’est que je ne comprends pas pourquoi il a fait ça. Notre couple allait très bien, notre famille était unie, nous avions notre lot de soucis, comme tout un chacun, mais rien de plus que des factures en retard à payer. Nous menions une vie tranquille et ce jour là ma vie s’est brisée. Puis un jour, 3 ans après, j’ai reçu un coup de fil. On avait retrouvé mon conjoint et ma fille… décédés tous les deux dans l’incendie d’un squat, au Portugal. Aujourd’hui, cela fait 10 ans que je n’ai pas vu ma fille. Mon dernier souvenir sera Cindy descendant du bus, faisant signe au chauffeur. L’odeur de la tarte au chocolat.

Que ressens-tu aujourd’hui ?

Je suis en apnée, depuis le jour de sa disparition. Je suis l’ombre de moi-même. Et je ne comprends pas. Je me dis que j’aurais pu voir de mes yeux ce qui se passait en bas de chez moi et changer le cours des choses, mais que je n’ai rien vu. Je me suis investie à fond pour enquêter sur son enlèvement. Pourquoi a-t-il fait ça ? J’ai suivi des pistes qui ne m’ont menée à rien, je suis allée en Italie et au Maroc, mais je suis rentrée bredouille. Jusqu’à ce fameux coup de fil. J’essaye de me reconstruire avec l’absence de mon enfant, mais je pense à elle chaque jour. Depuis peu j’ai rencontré quelqu’un, par le biais d’une association, nous nous épaulons beaucoup, il me comprend, et je réapprends à aimer et à faire confiance.

Quel message voudrais-tu faire passer ?

Je voudrais faire passer un message à ma fille. Pour lui dire que je l’aime et que je ne l’oublie pas. Il n’y a pas un jour où je ne pense pas à elle. Et qu’un jour nous serons réunies.

couverture-facebook-nostalgie_02

Merci Sandra pour ton témoignage très difficile. Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton conjoint. ❤

Advertisements

26 réflexions sur “INTERVIEW: « Ma fille a été enlevée ».

  1. Bah voilà, chose promise chose due je pleure… Juste un mot pour cette maman (qui en reste une!) et lui dire qu’elle a toute mon admiration pour la force qu’elle a eu de raconter son histoire et de continuer sa vie sans flancher. C’est vraiment très émouvant et très triste. Je lui souhaite d’être à nouveau heureuse dans sa vie.

    J'aime

  2. Mon dieu, c’est bouleversant… je pense que le pire qui puisse arriver à une mère, est de perdre son enfant. de tout coeur avec vous. Il faut arreter de vous blamer, tenter de vous reconstruire… courage.

    J'aime

  3. … J’attendais le joyeux rebondissement… merci pour ce témoignage qui a du etre très dur à écrire et qui est très dur à lire… C’est terrible, on comprend bien la culpabilité à base de « si j’étais sortie 2 min plus tôt… » Mais je ne suis même pas sure que ça aurait changé grand chose, la maman ne se serait pas forcément méfier du fait que le papa faisait monter sa fille dans la voiture de son beau père… Il aurait forcément trouver une « excuse » pour justifier ça. je pense que le plus dur là dedans c’ets le fait que la trahison vient de l’intérieur, de façon brutale, sans avertissement… et que de façon plus brutale encore, alors que l’enquête n’avait pas abouti à quoi que ce soit, la maman a appris le décès de tout ce petit monde à un endroit où on ne les a sans doute jamais cherché… Quel courage de surmonter ça, et d’en parler! bravo!

    J'aime

  4. Quel évènement tragique où nous aurions aimé trouver une fin joyeuse… Le plus difficile pour se reconstruire sont ces questions qui restent sans réponses. Je souhaite à Sandra de trouver un jour une ou des réponses et surtout que la vie lui sourisse à nouveau, sa fille sera à tout jamais dans son coeur….

    J'aime

  5. J’en ai la chaire de poule… Je ne sais pas du tout comment je réagirai… Tout le long de l’interview je m’attendais, ou plutôt j’espérais une fin heureuse, que cette maman retrouve sa fille.
    Je souhaite à Sandra, de tout mon coeur, qu’elle puisse serrer à nouveau sa fille dans ses bras…

    J'aime

  6. Je n’ai pas de mots, c’est juste terrible ! J’imagine la scène et j’en ai le cœur noué.
    Je suis sure Sandra que ta princesse savait combien tu l’aimais, le sait encore aujourd’hui et veille sur toi. Je t’embrasse

    J'aime

  7. Je crois que c’est le pire cauchemar de tout parent. Le plus horrible ? L’issue de cette histoire ? Ne rien savoir pendant 3 ans ? Ne pas comprendre après coup ? Je me suis souvent mise à la place des parents qui ne retrouvaient jamais la trace de leur enfant, sans même savoir où et quand cela il avait disparu. Je crois que c’est la pire épreuve qu’on puisse vivre sur terre, pire encore que la perte de son enfant car on peut tout imaginer sans pouvoir le protéger. L’amour des autres est la seule issue possible, comme souvent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s