INTERVIEW: « Je suis maman solo »

Aujourd’hui sur le blog, Séverine nous parle de ce que c’est d’élever un enfant seul. Les parents solo sont de plus en plus nombreux et cela faisait un moment que je voulais les interviewer, parce que je voulais leur tirer mon chapeau. Il est parfois difficile de gérer certaines choses quand on est deux, alors quand on est seul, cela demande beaucoup d’organisation et de courage.

 

Bonjour, peux-tu te présenter et présenter ta famille?

Bonjour je m’appelle Séverine, j’ai 31 ans, je suis vendeuse à temps partiel dans un magasin de vêtements pour femme, je suis maman d ‘une petite fille de 3 ans qui se prénomme Léana. C’est une belle princesse avec un fichu caractère de sorcière! Elle est tout pour moi…. Mon souffle ma raison d’être. Il n’y a pas de mot pour décrire l’amour que j’éprouve pour ma fille, comme beaucoup de mères j’imagine.

 

Depuis combien de temps étais tu en couple quand tu t’es séparée et comment cela s’est il déroulé?

Quand je me suis séparée du père de ma fille nous étions en couple depuis un peu plus d ‘un an et j’étais alors déjà enceinte de 4 mois. Ça ne s’est pas très bien passé. A cause de la perspective d’élever un enfant seule mais surtout de mettre un enfant au monde qui n’aurait pas de papa n’était pas très réjouissante. Nous avons tenté de recoller les morceaux nous nous sommes remis un temps ensemble mais ça n’a pas fonctionné, nous nous sommes définitivement séparés en août 2011. Ma fille n ‘avait à ce moment là que 3 mois à peine…

 

Comment se sont passés tes débuts de maman solo?

Pas évident d’élever un enfant seule, surtout un bébé de 3 mois … Les nuits sans dormir, les biberons, les couches, les tracas qu’on ne peut partager avec personne, la fatigue qui s’accumule, le stress de ne pas faire ce qui le mieux pour son enfant puisque personne n’est là pour donner son opinion et la déception de n’avoir personne avec qui partager ces merveilleux moments… Parce que ma fille était un bébé qui dormait peu et pleurait énormément mais à côté de ça elle me donnait tant d’amour et me rendait si fière que j’aurais aimé que quelqu’un soit là pour partager tout ça , pour compenser j’ai pris énormément de photos et de vidéos pour immortaliser le plus possible de ces moments qui n’appartenaient qu’à nous et j’avais si peur de ne pas me souvenir de tout. C’est ça qui était le plus dur, me dire que dans 1, 5, 10 ou 20 ans je n’aurais personne à qui dire « tu te souviens quand elle a rit pour la première fois, ses premiers pas… » Bref tout ces moments qu on voudrait partager et ne jamais oublier…

 

Peux-tu nous donner une journée type chez toi?

Une journée type chez nous…je n’ai qu’un emploi à temps partiel donc il y aurait deux journées types, celle où je bosse et celle où je suis de repos…
Les jours où je bosse: c’est la course! Nous sommes tout le temps à la bourre! Ma fille allait chez une nounou 2 jours par semaine, un jour chez mes parents, un samedi sur 2 chez son père et les autres samedis chez une amie . Toute une organisation! Surtout avec des horaires qui changent toutes les semaines… Pas toujours évident.
Les jours où je ne travaille pas, c’est différent. On traîne, on prend notre temps, on se balade. On a la chance d’habiter à côté de la plage, on va au parc, on fait du dessin, de la peinture, on regarde des dessins animés… Chaque moment passé avec ma fille lui est totalement consacré, je fais des choses qu’elle aime et profite de chaque minute.

 

Que trouves-tu le plus difficile au quotidien quand on est parent solo?

Dans mon cas ce que je trouve le plus difficile en fait c’est au niveau de l’organisation pour faire garder ma fille. Quand je finis tard et l’école est encore une nouvelle étape. Après je dis que c’est difficile mais on s’ en est toujours débrouillé! Mais j’aurais préféré que le soir à 20h ma fille soit à la maison dans son lit plutôt qu’à m’attendre au resto de mes parents parfois débordés. Oui parce que la nounou que j’avais finissait à 18h, du coup le soir mes parents passaient la prendre et l’emmenaient avec eux au travail. Ils ont un restaurant. Encore un métier pénible pour les horaires. Je parle au passé parce que j’ai trouvé une nouvelle nounou qui me la gardera jusqu’à 20h30 et même un samedi sur 2 donc je devrais être plus tranquille et ma fille moins ballottée à gauche à droite. Après au quotidien c’est difficile dans le sens où quand on est fatiguée ou excédée il n’y a personne pour prendre le relai. Mais autrement je crois pouvoir dire que je m’en sors plutôt bien et que je suis assez fière de ce que j’ai pu faire seule jusqu’à aujourd’hui. Et puis comme je l’élève seule depuis ses 3 mois au final on va dire que j’ai de suite pris l’habitude de tout gérer.

 

Qu’en est-il de tes relations avec les hommes?

Je n’ai pas eu de relations sérieuses depuis le départ du père de ma fille… Je me suis entièrement consacrée à elle, rien qu’à elle… Je ne le regrette pas… Je n avais ni le temps ni l’envie de faire entrer réellement un homme dans ma vie… Aujourd’hui je crois que j’aimerais bien quand même, mais en même temps c’est difficile, on s’habitue à être seule, on prend des habitudes, on devient plus exigeante… Et puis la peur… Il faut que l’homme accepte ma fille et qu elle l’accepte aussi. Nous sommes très fusionnelles, je pense que ça va être très difficile pour un homme de faire sa place au sein de notre petit cocon.

 

Est ce que ta fille te parle de ton rôle de maman solo, de son papa etc?

Ma fille n’a que 3 ans du coup elle n’a encore jamais abordé le sujet… Ça viendra plus tard et j’appréhende déjà certaines de ses questions mais il faudra bien passer par là.
J’ espère en tout cas qu’elle sera fière de moi d une certaine façon …

 

Comment ça se passe avec son papa? Comment vis-tu les séparations avec ta fille?

Pour le moment elle va chez son père un week end sur deux. Ça fait déjà un an mais c’est chaque fois un déchirement. Même si elle me mène la vie dure de part son caractère très difficile à peine partie elle me manque déjà terriblement et je n’arrive pas vraiment à profiter du temps sans elle. J’attends chaque fois son retour avec impatience.
Les séparations sont de véritables supplices autant pour elle que pour moi. Elle n’a jamais vraiment tissé de liens affectifs avec son père. J’espère que ça viendra avec le temps. Tant qu’à être obligée d’y aller autant qu’elle y aille avec le sourire. Jusqu’à présent elle part chaque fois en pleurant. Elle dit qu’elle ne veut pas y aller, qu’elle veut rester avec sa maman…. C’est d autant plus dur de la voir partir dans cet état. Chaque fois qu’on est séparées j’ai la sensation qu’il me manque une partie de moi… Je vis 48h en apnée en attendant son retour…

 

Quel message voudrais tu faire passer aux parents solos?

Je voudrais dire aux parents qui élèvent seuls leur enfant, tout simplement qu’un enfant ne naît pas avec un manuel. Il faut tout simplement suivre votre instinct. Faites de votre mieux. Faites vos choix avec votre coeur de maman et tout l’amour que vous éprouvez pour votre enfant. Ne vous laissez pas déstabiliser par les gens, les « on dit »…. soyez courageuses. Ce n’est pas tous les jours facile d’élever seule un enfant, mais c’est incroyable la force et le courage qu’un seul sourire de notre enfant peut nous donner. Ne baissez jamais les bras. Elever un enfant seule n’est pas une fatalité, c’est une situation qu’il faut affronter armée de beaucoup de force, mais c’est loin d’être insurmontable. Il y aura des jours avec et des jours sans… Des doutes, des peurs, des larmes mais aussi tellement de joie et de bonheur! Parce que rien ni personne ne pourra jamais égaler ni remplacer l’amour d un enfant. SI vous avez le sentiment que tout repose sur vos épaules qu’importe, vous ne serez que plus fière de votre enfant de ce qu’il accomplira et de l’adulte qu’il deviendra…grâce à vous.

10681784_10203849888703818_1631280101_n

Merci pour ce beau témoignage ❤

Publicités

12 réflexions sur “INTERVIEW: « Je suis maman solo »

  1. Superbe témoignage, un courage imposé mais il est vrai que nos enfants nous donnent une sacré force que nous n’aurions jamais soupçonnée. Par contre je me reconnais dans pas mal de situation et pourtant je suis en couple mais avec un mari aux horaires très particuliers. Quand 2 parents travaillent en décalés, en 24h, il est si difficile de faire garder nos bambins… ce parcours du combattant est de plus en plus fréquent et nous devenons des parents solos chacun notre tour, à 2 nous avons donc cette chance tout de même de se relayer et de pouvoir partager nos sentiments et j’imagine combien cela pourrait me faire un manque. Alors je reste admirative face à ces parents solos de tous les jours.

    J'aime

  2. Bravo pour ce témoignage… Je sais par quoi tu es passée et par quoi tu passes… Je passerai ma vie a regretter de ne pas être plus présente et de ne pas pouvoir t’aider plus… Et quoi que tu en dises ta fille est fière de toi et l’amour qu’elle te porte est inconditionnel… On vous aime fort fort fort…

    J'aime

    1. Y a rien à regretter ce n est pas parce que tu n es pas là physiquement que tu n es pas là et tu le sais 😍 nous aussi on vous aime tellement si fooorrrrrt 💚💚💚

      J'aime

  3. tu peut etre fiere et garder la tete haute .. fiere de ce que tu fais au quotidien avec ta veste de maman , fiere de ta princesse au caractere bien trempée ( tiens d ailleurs, elle le tient de quelque part hein !! mdr) fiere du chemin parcourue pour toi, pour la puce !!
    oui les jours sans t en a et t en aura encore … mais les jours avec sont la pour te rappeler le pourquoi tu avance avec poupée !!!
    bref tu sais ou nous trouver quand t as besoin, quand tu veux !!!
    on vous bisouilles toute les deux !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s