Travailler à la maison

Depuis des années, je travaille à la maison.

J’ai été vendeuse à domicile et manager pour une société de vente à domicile de jouets pour adultes. C’est ainsi que j’ai commencé à organiser mon temps de travail à la maison. Pour préparer mes formations, mes réunions, mes rendez-vous.

Puis j’ai été maman. Depuis bientôt 17 mois j’accomplis chaque jour mon job de maman au foyer, l’éducation de mon enfant et les diverses tâches ménagères qui vont avec ce dur labeur.

Depuis quelques temps, je me relance dans une activité professionnelle depuis mon domicile. Je suis Community Manager pour différentes boîtes et je bosse depuis chez moi, encore.

Alors aujourd’hui, je voudrais expliquer à ceux qui partent bosser chaque jour en prenant leur voiture, leur vélo, les transports communs ou leurs pieds, que ce n’est pas parce que je reste à la maison que je ne fais rien.

C’est une organisation différente et difficile. Travailler à la maison c’est très particulier et ça nécessite pas mal de rigueur. Déjà pour s’aménager des plages horaires de travail où l’on ne fait QUE travailler et uniquement travailler. Non je ne lance pas mon lave-vaisselle maintenant, non je ne regarde pas le carrelage dégueulasse ou ma pile de linge à ranger: je bosse.

Ça demande de se botter aussi beaucoup le cul.
Procrastinatrice de renom que je suis, quand j’ai commencé à bosser chez moi (il y a plus de 4 ans maintenant), j’avais tendance à lever le nez. Ya quoi à la télé? Tiens si j’allais sur Facebook… Je vais me faire un café, je verrai ça plus tard, aujourd’hui je me lève à 11heures. Là oui, il aurait été justifié de me dire que je me tournais les pouces. Mais petit à petit, je me suis imposée un rythme, un emploi du temps aménagé de façon draconienne, pour ne pas être tentée de faire autre chose que travailler.

Alors oui, cet emploi du temps est plus souple, quoi que je pense que certains qui sont planqués dans leurs bureaux ne vont travailler que pour la forme. Ah oui ils se sont levés le matin plus tôt que moi, mais ont-ils été productifs? Bref. Cette souplesse dans mon emploi du temps m’a permis d’aménager les horaires de la crèche, pour ne pas y laisser Bébé Chouquette 10 heures par jour, de 8 à 18h du lundi au vendredi. Mais quand la directrice de la crèche me dit « pour vous peut importe de toutes façons, vous pouvez venir à telle heure puisque VOUS NE TRAVAILLEZ PAS » j’ai vraiment des envies de l’encastrer dans son bureau cette connasse.

JE TRAVAILLE DEPUIS LA MAISON MAIS JE TRAVAILLE BON SANG!!!

 

Je n’ai pas de « collègues », je n’ai pas un rythme classique, je n’ai pas un petit bureau avec une boîte de trombones et une photo de mon chien, je n’ai pas non plus un patron pour m’enquiquiner (joie!), un temps de trajet de folie, à supporter les transports en commun ou les bouchons.
Mais je ne glande pas non plus à la machine à café, je ne fais pas 122 pauses clopes en gossipant, je ne fais pas semblant de classer des trucs inutiles quand je n’ai rien d’autre à faire, je n’attends pas 17heurespilepoil pour me casser d’un open space plein de cons.
Je peux en parler, je l’ai fait. J’ai été une planquée dans un bureau. J’ai vu mes collègues prendre la décision aberrante de partir chaque jour à 12h04 au lieu de midi et de débaucher à 18h37 un jour sur deux pour faire assez d’heures et partir en vacances. J’ai eu à faire semblant d’être occupée à un truc très important pour justifier mon poste alors que j’étais sur Facebook. J’ai eu à supporter ma collègue overbookée alors qu’elle ne foutait rien elle non plus de la journée à part boire des cafés, fumer des clopes et nous parler de son chien. J’ai vu des gens éteindre leur ordinateur à 18h28 et attendre 2 minutes assis sur leur chaise sans rien faire qu’il soit 18h30 pour légalement débaucher. J’ai assisté à des comportements incroyables, de gens qui ne voulaient pas faire telle ou telle chose une fois pour rendre service parce que « ce n’est pas noté dans leur contrat de travail ». C’est ainsi qu’un de mes collègues laissait un livre tombé d’un présentoir de la vitrine, au lieu de simplement le remettre à sa place, parce que j’étais celle chargée de la vitrine…

 

Donc finalement, revenir dans un bureau, avec des collègues, un patron… Je ne suis pas sûre que ce soit pour moi… Attention, je ne juge pas. Beaucoup ont des jobs épanouissants dans des bureaux, mais combien aussi n’osent pas s’avouer que ce n’est pas pour eux… 

Advertisements

17 réflexions sur “Travailler à la maison

  1. Eh bien en ce moment, je rêve de travailler toute seule chez moi. Parce que j’ai enfin trouvé un emploi, mais je ne bosse qu’avec des connes, chacune ne pense qu’à elle et temps pis si moi je peux pas faire mon boulot à cause d’elles.
    Mais je sais que chez moi, j’aurai du mal à être rigoureuse sur les horaires à ne pas aller trainer des heures sur les blogs comme je faisais avant !

    J'aime

  2. Ton article reflète très bien la réalité de la maman qui travaille à la maison. Bein oui, je suis chez moi = je ne fous rien ! Mis à part la stupidité de certaines réflexions, je suis heureuse d’avoir vu grandir mon fiston à quelques pas de mon bureau de travail. Cette vision différente des autres m’a permise de faire des choix très atypiques et de les assumer avec encore plus de ferveur: l’école à la maison puis voyager en travaillant. Aucun regret !

    J'aime

  3. J’adore la description de ceux qui vont au travail, c’est tout à fait ça, j’ai connu les 2 cas, un poste de bureau où je trouvais le temps long à chercher comment finir la journée et 1 autre où c’était tout le contraire, je « courrais » tout le temps et les journées cette fois pas assez longue. Comme quoi derrière un bureau tout existe et sur d’autres postes c’est pareil. A la maison ça demande beaucoup d’efforts pour couper les tentations mais c’est aussi quelque chose qui me plairait, faut juste trouver sa voie.

    J'aime

  4. Mon mec travaille aussi à la maison ( il est graphiste freelance ) et il adore ça même si c’est vrai que pour lui le coté  » recherche de clients  » est difficile et qu’il aimerait que le boulot tombe tout cru dans son petit Mac pro !
    et moi qui ai des horaires décalés je trouve ça super qu’on puisse s’organiser comme ça.

    Cool pour toi 🙂 la chance moi j’en rêve de ça, mais vu mon métier ( infirmière ) c’est impossible 😦

    J'aime

      1. tout à fait, je pourrai passer libérale mais je le ferai quand je serai sure de ne plus être enceinte et avoir besoin de congés maternités indemnisés car sinon c’est une vraie galère financière et à deux ce serait pas possible 🙂

        J'aime

  5. J’en REVE!!! oui parce que j’aimerai aussi me sentir utile 😀
    (mais je ne peux pas me séparer de mes petits, mais je n ai aucune qualifications… Donc je resterai mère / femme au foyer… à pas que glander mais qui ne fait rien… )

    Chapeau pour le coup de gueule!

    .D

    J'aime

  6. Je suis actuellement « obligée » de bosser de chez moi la moitié de la semaine et je trouve cela beaucoup plus difficile. En effet à la maison, on a toujours envie de faire autre chose, il faut de la discipline et de l’organisation c’est sur mais on perd moins de temps j’avoue. Par contre, il me tarde de retourner à un rythme normal et revenir à temps plein au bureau 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s