Gulli ou le cas de la baby-sitter

Quand notre fils est devenu un peu plus grand, nous avions envie de retrouver une vie de couple et une vie sociale avec Papa Chouquette. Restau, ciné, apéro avec les copains, sortie en boîte jusqu’au bout de la night. Seulement voilà, pour ça, il faut trouver une baby-sitter. Avant de déménager nous en avions une super. Ponctuelle, adorable avec notre enfant et de confiance puisque c’était la soeur d’une amie. Mais quand nous avons déménagé, nous avons dû trouver quelqu’un d’autre. Et ce n’est pas si facile que ça.

Nous ne voulions pas appeler quelqu’un au hasard sur le bon coin ou sur un site de baby-sitter. Ce qui est étonnant puisque je me suis moi-même inscrite sur ces sites en tant que baby-sitter des années durant. Nous préférions passer par des recommandations, des connaissances. Mais ici des connaissances nous en avons peu. Bref, après moulte démarches, j’ai fini par avoir un contact de contact de contact. Quelqu’un de bien, une femme déjà maman, habituée aux enfants, travaillant dans le domaine de la petite enfance etc.

Après un premier rendez-vous en journée pour lui présenter mon fils et voir avec elle ses habitudes, son attitude, ses tarifs etc, nous décidons de la rappeler pour la faire venir un soir où nous sortions au restaurant fêter notre anniversaire de rencontre.
Elle n’avait pas grand chose à faire, j’avais déjà fait manger Bébé Chouquette, elle n’avait qu’à l’occuper une petite demi-heure avant de le coucher.

Nous partons en confiance, elle nous envoie plusieurs SMS dans la soirée pour nous dire que tout va bien. Nous ne rentrons pas tard, pour une première avec cette baby-sitter, nous ne voulons pas pousser.

Arrivés à l’appartement, nous découvrons notre baby-sitter vautrée devant la télé. Elle ne se lève pas quand nous entrons dans la pièce. Nous nous regardons Papa Chouquette et moi, interloqués. Je prends place à côté d’elle sur le canapé, pour savoir comment s’est passé la petite demi-heure avant le coucher et le moment du dodo.

Et là, elle nous regarde avec ses yeux de merlan frit, et nous annonce qu’après avoir « un peu joué au ballon » elle a « mis Gulli pour l’occuper »… WHAAAAT?
Une demi-heure. Elle avait 30 petites minutes à tuer avant de le mettre au lit, et elle a mis notre fils d’à peine plus d’un an à l’époque devant la télévision pour « l’occuper ».

 

A ce moment là, plusieurs questions se sont bousculées dans ma tête:

– Est-ce que je vais la payer?
Non parce que mettre mon fils devant la télévision au lieu de s’occuper de lui puis être payée à regarder elle-même la télé (ça c’est le jeu hein), chose qu’elle doit faire chez elle de toutes façons, est-ce que ça vaut le coup quoi…

 

– Est-ce que je dois lui dire que j’aurais préféré qu’elle évite?
J’avais évoqué lors de notre premier entretien que je n’étais pas pour la télévision tant que les enfants sont tout petit. Je trouve que ça ne leur apporte pas grand chose et c’est même carrément prouvé que ce n’est pas bon pour eux. Je ne dis pas que je n’allume jamais la télé chez moi quand mon fils est dans les parages, ça serait mentir. Mais je ne le mets pas devant la télé intentionnellement (sauf son papa pendant la coupe du monde) et encore moins dans le but de l’occuper ou d’avoir la paix. Il lui arrive de se pointer et de s’asseoir sur son fauteuil pour regarder la pub, qu’il adore a priori. Mais je coupe alors l’écran, je n’ai pas envie de le rendre accro. C’est un choix, je ne juge pas ceux qui le font, je conçois que ça puisse soulager un peu les parents quand on a des enfants au taquet ou après une longue journée, mais on préfère éviter pour le moment.

 

– Est-ce que je dois rire ou pleurer?
C’est un sketch, où sont les caméras! Cette femme se dit professionnelle de la petite enfance et elle colle mon môme devant la télé? Si elle avait dû le garder pendant une semaine, qu’elle était fatigué, arasée, et qu’alors là, elle avait décidé de s’octroyer une petite demi-heure de tranquillité en allumant la télévision, alors là, je crois que je ne lui aurais pas jeté la pierre. Mais là…

 


– Est-ce que je dois la remercier pour sa franchise?
Peu de baby-sitter doivent reconnaître ouvertement avoir mis les enfants devant la télévision pour les occuper. Elle l’a reconnu ouvertement. Peut-être que j’aurais préféré ne pas le savoir. Est-ce de la franchise ou de la bêtise? Je vais essayer de ne pas porter de jugement de valeur…

 

– Mais on a Gulli? C’est quelle chaîne?

 

Une demi-heure, elle devait l’occuper pendant une petite demi-heure, et elle a choisi la télé. Depuis, nous lui avons trouvé un petit surnom affectueux… Nous l’appelons Gulli. Et du coup on lui a dit « on vous rappellera… »

C’est nous qui débloquons où c’est quand même un peu grave?

Publicités

11 réflexions sur “Gulli ou le cas de la baby-sitter

  1. Tu veux que j’enfonce le clou? J’ai un mal de chien a trouver une nounou pour 30h qui accepte de garder ma fille sans télé… Genre je la laisse les aprem et la moitié c’est la sieste pour elle et y a pas moyen d’avoir une nounou sans télé… Bon c’est pas un gros contrat pour elles non plus… mais c’est ULCÉRANT

    J'aime

  2. je n’ai jamais fait gardé théo par une baby sitter
    je ne sais pas comment j’aurais réagit à ta place…
    j’avais gardé la petite puce de mon médecin quand j’étais ado…je me rappelle, c’est la première fois que la petite était malade, lol (remarque au moins elle avait le docteur sous la main), j’avais joué avec elle sans la télé, je m’y été mise quand elle dormait quand même 😉 mais avec ça me serait pas venue à l’idée surtout si petit

    J'aime

  3. Hummmm pas cool!
    Je n’ai jms fait garder Ptitchat par qqun d’autre que la famille ms le coup de la télé, je crois que j’aurai du mal à le gérer! Surtout pour un laps de temps si court. Ça n’est pas difficile de jouer avec un tout petit ou de lire des livres!
    Bon c’est vrai que mon fils (19mois) n’est pas en reste devant la télé et qu’on essaie de lui choisir des programmes adaptés qq minutes par jr (maxi 10 de ttes façons ça ne m’intéresse pas sauf la petite maison dans la prairie avec ses « siens », chevaux et autres « crains »).
    Mais je commente ici pour te donner le nom d’un site http://www.nounou-top.fr (ou com!) qui est très bien fait et très riche en candidatures. Si ça peut vous aider…

    J'aime

    1. Merci beaucoup, je connaissais ce site, je m’y étais moi même inscrite en tant que baby sitter 🙂 Mais à présent je préfère passer par recommandations directes et fiables 🙂 et j’ai trouvé, je crois, une perle cette fois-ci!

      J'aime

  4. Je comprends ta réaction et je pense que je n’aurais pas aimé non plus ! Tu ne lui demandais pas de l’occuper toute une après-midi mais juste 30min avant le dodo donc avec des activités à priori plutôt calmes, pas de quoi fouetter un chat, surtout quand on est censé être une pro !
    J’ai gardé quelques enfants étant plus jeune et la télé, c’était pour moi, une fois qu’ils étaient couchés ! On jouait, on dessinait, on lisait, on faisait une promenade dans le quartier, etc.

    J'aime

  5. Il suffit de ne planquer la télécommande 🙂
    Non mais sans rire, je n’ai pas encore confié ma grande (et bien sur pas bébé non plus) à une baby sitter mais je pense que j’en parlerai ouvertement avec elle du coup. Merci pour ton article

    J'aime

  6. Ping : La crèche |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s