INTERVIEW Jo, maman et assmat

Jo, je la connais depuis le collège. On était en cours ensemble puis nous sommes restées quelques temps sans nouvelles l’une de l’autre. Mais depuis que nous sommes mamans toutes les deux, nous avons créé de nouveaux liens, et je suis contente qu’elle fasse à nouveau partie de ma vie (déclaration!^^). Je te laisse la découvrir, cher lecteur! C’est l’interview de quelqu’un de bien.

 

Une petite présentation de votre famille?
Papa Paul et Maman Johanna se sont rencontrés au lycée il y a bientôt 10 ans. Notre petite histoire a duré duré nous sommes maintenant des adultes ( si si !) de 26 ans…et un petit Baptiste est venu nous compléter le 5 février dernier et a fait de notre couple une vraie famille.

Comment avez-vous abordé la questions des enfants avec ton conjoint? Raconte-moi votre parcours
Comme toi et papa Chouquette, on s’est rencontrés bien jeunes, au lycée ! Ça va bientôt faire 10 ans qu’on est ensemble, et le fait de penser à faire notre petit bout est venu comme une suite logique à notre histoire. Un nouvel arrivant qui renforce notre amour et fait de nous une vraie famille à part entière. Ce fut un peu long pour mettre en route la petite tortue et une grossesse un peu angoissée, mais son arrivée sereine a été le plus beau moment de notre vie… oui ça fait cliché mais c’est tellement vrai !

Comment se passe le quotidien avec ton bébé?
L’arrivée de Baptiste a changé bien sur tout mon quotidien, qui est entièrement fait en fonction de lui. Depuis le début, c’est un bébé qui demande énormément le sein (environ toutes les 1h30/2h), et qui ne dort pas ailleurs que dans nos bras. Mon médecin lui a diagnostiqué un reflux gastro-œsophagien à ses 1 mois ! Il a beaucoup de mal a être allongé sur le dos la journée, donc j’ai investi dans une écharpe de portage. Et il est dedans du matin au soir, c’est la seule solution que j’ai trouvé pour qu’il dorme et que je puisse aussi faire autre chose de mes deux mains… Heureusement, nous avons quand même le bonheur de voir une multitude de sourires et de gazouillis dans les moments où tout va bien ! Et à chaque fois ça m’émeut à un point que je n’aurais pu imaginer avant de devenir maman.

Ta décision de travailler à la maison est venue comment et pourquoi?
Pendant mes études, 5 années à la fac, j’ai gardé deux petits filles en périscolaire et pendant les vacances, j’ai eu la chance de tomber dans une famille merveilleuse et des enfants adorables qui m’ont donné l’envie de travailler avec eux. Ça faisait donc déjà quelques années que je voulais faire ma demande d’agrément, même avant de penser à avoir mon propre enfant.Mais mon appartement ne me le permettais pas et je pensais qu’il fallait que je travaille ailleurs aussi pour me faire une idée, ce que j’ai fait pendant presque deux ans en tant que vendeuse dans un grand magasin. Et je ne me verrais pas avoir cette vie avec mon bébé, je n’aurais pas le temps de l’élever en finissant à 20h régulièrement, et en travaillant le samedi et ça me rendrait trop malheureuse.

Qu’est-ce que tu appréhendes par rapport à ton boulot d’assistante maternelle?
Etre assistante maternelle c’est une énorme responsabilité vu le temps que les enfants passeront chez moi, j’espère que je saurai m’occuper d’eux en leur apportant affection, sécurité et en les éveillant du mieux que je peux !

Et quels sont les avantages incontestables que tu y vois?
Je vais pouvoir élever mon enfant moi-même, tout en faisant ce que j’aime avec d’autres enfants. J’ai eu 3 agréments dont deux enfants ayant acquis la marche, c’est à dire que les autres que j’aurai seront plus grands que Baptiste, et je pense que c’est bien pour lui. Le fait de travailler chez moi ne me dérange pas, j’habite dans un quartier agréable avec un grand jardin public et j’ai un appartement assez grand avec mon voisin le vieux qui est assez sourd pour nous permettre de faire autant de bruit qu’on le veut!

Raconte-moi les démarches que tu as du entreprendre pour devenir assmat.
Quand on a déménagé de notre appart’ trop petit, trop crado pour accueillir des enfants en septembre dernier, j’ai tout de suite fait ma demande d’agrément. J’en ai donc demandé 3 car je voulais quand même pouvoir vivre de mon travail. J’ai eu rapidement un entretien avec un assistant social à la PMI, qui est venu visiter mon appartement par la suite et m’a dit que de son coté il donnerai son accord. Pour l’appartement, je n’ai pas encore tout fini, je dois sécuriser mon balcon, les prises, les fenêtres, mettre une barrière de sécurité à la cuisine ! Et je dois encore m’équiper de jouets et de livres pour des enfants plus âgés que mon fils ! En fonction des siestes que les enfants ont besoin de faire par rapport à leurs âges, ils seront à deux dans une chambre, soit la mienne soit celle de Baptiste dans des lits parapluie. Je pense que la chambre de mon fils restera un espace pour les jeux calmes, lectures et les siestes… Et le salon et la salle à manger seront les pièces de vie des enfants lorsqu’ils seront présents.

Comment envisages-tu les choses par rapport à ton propre enfant?
Là clairement pour l’aménagement du temps, ça dépendra de comment il évolue, et de comment sont les enfants que je vais garder donc je peux pas répondre encore ! Un feedback dans quelques mois!

Quelles sont les choses auxquelles tu vas veiller par rapport au fait que tu sois maman et nounou?
J’espère que les enfants s’entendront bien, ils vont quand même grandir un petit moment ensemble dans la même maison. J’aimerais ne pas faire trop de différences entre les enfants, mais je ne sais pas bien me projeter encore, encore une fois, je te ferai un retour dans quelques mois !

Une histoire, une anecdote sur les aventures de maman et bébé tortue?
Pas d’anecdote a proprement parler, j’en aurais tellement, impossible d’en choisir une ! Ce sera juste un petit mot sur quelque chose dont je suis fière, l’allaitement ! Avec toutes les difficultés du début ( cf TOUT le personnel médical qui te tripote/presse/soupèse les seins ), les pics de croissance ou t’as l’impression d’avoir bébé collé au sein toute la journée (et la nuit), ceux qui te disent au choix que t’as pas assez de lait, « donne un biberon il sera mieux » ou « épaissis ton lait il fera ses nuits et ne régurgitera plus », « espace les tétées d’au moins 2h30 pour sa digestion »… Et j’en passe. Et bien moi je suis fière de ne pas avoir abandonné car je suis convaincue de lui donner ce qu’il y a de meilleur pour lui! Je suis contente de pouvoir profiter de l’avoir contre moi autant avant qu’il ne grandisse. J’espère pouvoir continuer encore quelques temps !

image
Merci Jo pour ta confiance, tes encouragements pour mon blog et ton mot gentil dans ton mail! Je suis super fière de toi de ne rien avoir lâché pour ton allaitement, tu y tenais et c’est génial que tu continues. Ce sont des petites victoires de mamans ça! Et visiblement l’allaitement réussi à ton poupon qui est de plus en plus beau.
À très vite. ❤ 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s