Mon premier vide-grenier

Cela faisait un long moment que j’y pensais. Ma mère en ayant fait plusieurs, j’avais moi aussi envie de me lancer, et franchement, j’avais de quoi. Des placards regorgeant de vêtements, un cellier plus qu’encombré et un déménagement imminent. Je me suis donc inscrite, avec une copine et sa soeur, à mon premier vide-grenier en tant qu’exposante…

Réveil matin 6heures, je ne me réveille pas comme une fleur. Marguerite dans le macadam a besoin d’un grand café serré. Je me prépare, je descends à pas de loup boire le-dit café, et je regarde l’heure tourner. Nous avons rendez-vous à 6h30 sur mon parking. J’ai chargé ma voiture la veille pour ne pas faire de bruit et risquer de réveiller Papa Chouquette et Bébé Chouquette. Je sors donc sur le parking, et j’attends. Je suis censée décharger ma voiture dans la camionnette de ma copine afin que nous ne prenions qu’un seul véhicule. L’organisation du vide grenier de nous autorisant pas à garer plusieurs voitures sur un même emplacement, afin d’éviter trop de trafic à l’arrivée et au départ des exposants. Comme j’attends sans rien faire, je me dis que je vais décharger ma Punto, nous n’aurons plus qu’à recharger tout cela dans la camionnette et ce sera plus simple. (Après réflexion c’est totalement stupide, mais ces manipulations ont eu le mérite de me réchauffer). Mes copines arrivent enfin. Je leur montre tout ce que j’ai à charger… C’est à dire un énorme volume. Ma copine ouvre les portes de la camionnette déjà pleine à craquer et nous réalisons que tout ne rentrera jamais. Et c’est là que j’ai du RECHARGER MA PUNTO. Dans la catégorie je me suis pété le dos mais ça n’a servi à RIEN, je suis championne!
Bref, nous partons quand même avec les deux voitures, la soeur de ma copine conduit ma Punto, qu’elle devra garer à l’extérieur du vide grenier, et nous ferrons les aller-retours pour la vider. Et je monte avec mon amie car j’ai tout les papiers d’inscription et que la camionnette restera, elle, sur notre emplacement.

Quand nous arrivons à proximité du lieu où le vide grenier va se dérouler, nous réalisons la grandeur de celui-ci. Des dizaines de voitures font la queue pour passer le contrôle des papiers, et une fois ce contrôle passé nous progressons d’une centaine de mètres avant qu’une gentil monsieur à la bouille joviale ne nous place.
Au début, nous sommes un peu dépitées. Nous sommes arrivées plus tard que ce que nous avions prévu, et nous sommes placées au fond du vide grenier. Nous nous demandons si les gens vont arriver jusqu’à nous…
Le jour se lève et nous déballons les affaires du camion. La grande question se pose alors: comment allons nous nous organiser pour vider la Punto qui est garée loin, très loin…trop loin? Nous allons devoir faire des trajets, les bras chargés de cartons tous plus lourds les uns que les autres. Nous décidons donc de partir ma copine et moi faire un premier trajet. Et c’est là que j’ai eu une illumination. J’avais gardé sur moi le papier avec le numéro de stand. Je décide donc de tenter un coup de bluff et de rentrer une deuxième voiture sur les lieux (rebelle!). Et ma feinte a très bien fonctionné. Nous avons donc pu décharger sereinement le contenu de la Punto, qui était prête à exploser.

Le stand installé, nous accueillons nos premiers clients. Et je réalise la première vente, avec un lot de BD que je pensais invendables. Les ventes s’enchaînent, la matinée est bien remplie. Papa Chouquette et Bébé Chouquette viennent me rendre visite, et me donnent plein d’énergie. Nous faisons les comptes à 13heures, j’ai déjà vendu pour 250euros d’articles. Je suis ravie. Mes copines n’en reviennent pas « On va te laisser là et on viendra à la fin de la journée récupérer nos sous! Tu vends tout, t’es trop forte! » Je souris. J’ai une patate d’enfer, j’adore ça. Tchatcher, négocier, vendre.
Il fait beau, il fait chaud, nous avons du monde qui vient nous voir et franchement on se marre bien.

A la fin de la journée, nous remballons les bricoles qu’il nous reste, mais nous avons bien vendu.
Nous avons toutes ramené une cagnotte sympathique, mon objectif est atteint: une bonne journée et des sous pour nous faire plaisir!

Bébé Chouquette sera gâté pour son anniversaire.

sitraeve953168_358061_20110617-cimg4948-2

 
Illustration: http://www.tourisme-mirepoix.com/?VIDE-GRENIER-643

Publicités

2 réflexions sur “Mon premier vide-grenier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s