Mon pédiatre, cet homme charmant…ou pas.

Quand Bébé Chouquette s’apprêtait à sortir de néonat, les médecins nous ont recommandés obligés à le faire suivre régulièrement pas un pédiatre. Et tant qu’à faire par un « bon » pédiatre. Il leur fallait un nom, là, tout de suite, pour envoyer tout le dossier de Bébé Chouquette avant sa sortie. Pas de pédiatre, pas de sortie. Pas de sortie…Pas de sortie. Oui tu sais, tu es parents mais le secret médical n’en a rien à faire, les papiers tu ne les verras pas, les médecins font leurs cachotteries entre eux (je ne me suis cependant pas gênée pour ouvrir des courriers et lire leurs échanges épistolaires, nan mais oh!). Après avoir cherché sur internet, et m’être fiée à l’avis de ma super copine Flo, qui m’avait formellement déconseillée une pédiatre sur mon secteur, j’optais pour Mister Sabatoche (NDLM: ceci n’est pas son vrai nom).
Sabatoche oui, mais pas sympatoche…

Les premiers rendez-vous avec lui se sont plutôt bien passés. Ce Monsieur est un peu brut de pomme et plutôt grincheux, mais professionnel. Nous prenons notre mal en patience en salle d’attente, car il n’est pas rare que nous y passions quelques heures (jusqu’à 3 heures en fait une fois!).

Puis les choses ont dégénérées avec le RGO de Bébé Chouquette. Des jours, des semaines, se sont écoulés avant qu’il ne prenne au sérieux mes craintes. J’avais posé un diagnostic bien avant lui. Parce qu’il est le pédiatre, mais je connais mon enfant. Plus d’une fois, je suis sortie en pleurant de son cabinet, claquant la porte. Blessée, vexée, humiliée, seule avec mes angoisses. Tu sais, il fait partie de ces médecins qui te disent ouvertement que tu es une « jeune maman » donc que tu es « un peu parano », ou « bien trop anxieuse » pour ne pas dire que tu es carrément conne… Même si tu lis dans ses yeux un profond mépris pour toi, simple mortel, qui s’en remet à son diagnostic.

Puis, nous avons eu avec ce monsieur, le grand débat du « décalottage » ou pas de mon bébé. Cet individu tenait absolument à ce que je m’y attelle, chaque jour un peu plus, afin de gagner des millimètres pour limiter les adhérences du prépuce. NON. C’est mort, je ne le ferai pas. Il était le SEUL à nous donner ce conseil. Tous les médecins sont à présent quasi-unanimes sur ce sujet: l’enfant le fera tout seul avec les premières érections.
Mais un jour, mon pédiatre a décrété qu’il le ferait lui même, lors d’une consultation, si je ne le faisais pas!
Non mais c’est une blague? Si tu touches à son zizi, tu ne pourras plus jamais te servir du tien. Nous avons fini par le laisser dire, et par faire comme bon nous semblait de notre côté.

Capture d’écran 2014-04-04 à 17.21.54

Et il y a eu les vaccins… Déjà, quand je posais des questions à ce sujet, il me retournait le cerveau. (Pourtant je pense être quelqu’un de pas trop neuneu…) Oui parce que maintenant, le vaccin ne porte plus le nom de la maladie contre laquelle il vaccine. Ça serait trop simple hein! Donc si tu n’es pas super bien renseigné dès le départ, il est très facile de t’y perdre. A la base, je ne voulais faire QUE les vaccins obligatoires, mais il m’a eue. Bébé Chouquette a déjà eu trop de vaccins à mon goût. Mais le ROR, ou quel que soit le nom qu’on lui donne aujourd’hui, c’est NON. Alors je ne relancerais pas l’éternel débat des vaccins, je n’exposerais même pas le pourquoi du comment je suis contre. Je mettrais simplement en garde les jeunes mamans et les futurs mamans: renseignez-vous. Vous avez ensuite votre libre arbitre et aucun médecin ne peut vous obliger à faire un vaccin qui n’est pas obligatoire, ni à vous, ni à votre enfant. Au nom de quoi vous l’imposerait-on?

« Non je ne suis pas médecin, oui c’est toi tête de noeud qui a un BAC+23 mais la maman c’est MOI, et je suis quand même en droit de décider quand ça concerne MON enfant. » C’est ça que j’aurais dû lui dire…

Mais alors pourquoi ne pas aller voir ailleurs? Parce que ce Monsieur est un grand monsieur, qu’il a un peu le monopole de la pédiatrie sur le secteur et que Papa Chouquette l’aime bien (va savoir pourquoi…). Que malgré tout il prend les « petites urgences » entre deux rendez-vous, là où d’autres pédiatres te raccrochent au nez en te disant d’aller aux urgences pédiatriques (où tu passeras aussi des heures en salle d’attente, pour tomber sur un médecin (ou un étudiant) qui ne connaît pas ton enfant). Et puis notre bébé s’est familiarisé, il n’a aucune craintes avec lui. Et aussi, parce qu’il travaille à l’hôpital des enfants de Bordeaux et qu’à priori il saurait un peu ce qu’il fait… Enfin la plupart du temps.

Tout n’est pas tout noir ou tout blanc, la pédiatrie et nous c’est plutôt gris.

Barbie pédiatre, je trouvais ça drôle...
Barbie pédiatre, je trouvais ça drôle…
Advertisements

6 réflexions sur “Mon pédiatre, cet homme charmant…ou pas.

  1. Alors, ici aussi 2 prema, m’enfin 2 préma pas si préma avec de gros poids 3kg750 et 4kg460 né un mois et demi quasi avant… bref, neonat aussi pas de pédiatre pas de sortie surtout que mon numéro 2 a une malformation cardiaque, c’était en plus un pédiatre avec formation cardiologique… bref… Sur le coup du décollotage, j’étais l’inverse de toi, hyper inquiete car justement,j’ai 6 freres et 4 ont dû être opéré dont un vers 7ans. Et du coup, j’avais peur que ça arrive à mon premier. En bref, ma pédiatre, venue de russie lol… nous a dit d’y aller tout doux, et tout s’est bien passé pour l’ainé. Et je fais pareil avec mon second. Et j’espère échapper à l’opération pour mon mini… Sans vouloir te dire ce que tu dois faire ou pas, mais vérifie quand même que ça travaille … les erections ils en ont déjà… et en avait déjà dans nos bidous… une opération c’est pas cool, c’est du stress et des douleurs, et ça peut être source de traumatisme… En tout cas pas cool ton pédiatre, je préfère la mienne venue du froid …

    J'aime

    1. Merci Céline pour ton commentaire…
      Ah oui tu as fait deux beaux bébés dis donc 🙂

      Ici aussi le phimosis est une préoccupation car on connaît ça dans la famille, opération tardive pour un proche (15 ans) douleurs, hospitalisation etc.
      Mais justement je me suis renseignée et le décallotage précoce n’empêche pas du tout le phimosis, et peut en plus créer d’autres problèmes. En effet tu as raison je sais bien qu’il a déjà des érections et qu’il en a toujours eu, (rien de comparable cependant à celles que les petits garçons ont plus tard) et il s’est d’ailleurs récemment déjà décalotté tout seul, donc je suis bien contente de ne pas avoir tripoté ses attributs. 😉 Au risque en plus de mal m’y prendre, de lui faire mal etc. (Cf le lien vers l’interview du professionnel dans l’article).
      En tous cas merci pour ton témoignage, comme quoi on a toutes des expériences différentes et des approches différentes en fonction de nos histoires passées 🙂
      Bisettes

      J'aime

  2. Ici, à part les 2 visites à la maternité, bébé n’a jamais vu de pédiatre et ne s’en porte pas plus mal ! Au départ on allait à la PMI et puis après le déménagement on est allé voir mon médecin traitant. On nous bourre le crane mais je ne pense pas du tout que les pédiatres soit indispensables, sauf peut-être pour certaines pathologies.
    En tout cas tu es bien courageuse de continuer d’aller le voir, moi je ne pourrais pas amener mon bébé à quelqu’un en qui je n’ai pas confiance… Parfois le changement ça a du bon !!

    J'aime

  3. Pareil ici, notre pédiatre nous fait à moitié peur… Résultat on ose pas toujours tout lui dire de peur se faire engueuler! Je suis d’accord c’est pas malin… Avec un dépassement d’honoraire de dingue bien sûr. Du coup maintenant que Louloute a 4 ans elle va aller chez notre généraliste, conventionné à 23€. Poupette va continuer à y aller encore peu je pense vu qu’elle a juste un an mais rapidement ce sera généraliste pour elle aussi!

    J'aime

  4. AAAAAAAAH les médecins… ma passion du moment lol
    Ici pour le premier c’était pédiatre puis généraliste à partir de ses 2 ans, un peu contrainte puisqu’elle prenait sa retraite, et pour la seconde c’était généraliste, puis pédiatre de la PMI chaque mois puis régulièrement et entre temps si malade c’est généraliste et si ça n’a pas suffi pédiatre… Mais j’ai vu plusieurs généralistes en peu de temps pcq entre ceux qui te donnent des antibio en automatique, ceux qui te donne un traitement pour autre chose que la raison de ta visite, et un sauvage qui pour le coup avait traumatisé mon fils à vouloir le décalotter de force lors de sa visite des 2 ans alors qu’en plus il ne l’avait jamais vu et ne lui parlait pas ni rien, le pauvre petit passait devant un disant kekette kekette je ne comprenais pas pourquoi jusqu’au jour où il m’a montré du doigt le cabinet… heureusement il a laissé tomber au lieu de forcer complètement. Pffff
    Enfin les médecins depuis que je suis maman… ils me sortent par les pores de la peau et pourtant j’en ai besoin sans arrêt grrrrrrr

    J'aime

    1. je suis d’accord avec toi, les médecins plus ça va plus j’ai du mal! 🙂 mais heureusement qu’ils sont là quand même on peut difficilement faire sans eux… Merci pour ton commentaire et merci de me lire 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s