Quand on passe entre les gouttes…

Quand on passe entre les gouttes...

Bébé Chouquette et moi, quand on a besoin de prendre l’air,
on sort le porteur Winnie que Papy et Mamie lui ont offert,
et on part faire une balade,
dans les rues de notre bourgade.

Parfois on retrouve Couette-Couette et sa maman,
parfois il n’y a que lui, moi et le vent.

Il est fier comme Artaban, il a le sourire aux lèvres
et tient fort son petit volant.
Bébé Chouquette se laisse pousser et porter, bien emmitouflé
dans le gros gilet que Mémie lui a tricoté.

Quand il en a assez,
il freine des quatre fers.
Il est l’heure de rentrer,
il me regarde avec sa bouille de Bébé:

« Viens Mamoune, on va retrouver Michel, allez. »

Et nous rentrons à la maison tranquillement,
lui, moi et vent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s