Tu comprendras quand tu seras plus grande

Ça y est. C’est terminé. Je me sens seule, ils me manquent déjà. Comme à chaque fois j’ai hésité. Est-ce que je fais faire ça vite ou prendre mon temps ? Partagée entre l’avidité, aller plus loin, encore un peu plus loin…et l’envie de savourer, lentement, délicatement.

C’est terminé. J’ai refermé le livre.

Ce livre c’est « Tu comprendras quand tu seras plus grande », de la talentueuse Virginie Grimaldi. Un bon bouquin pour s’évader, rire aux éclats, pleurer, être touché, bouleversé et prendre une bonne leçon de vie.

Je ne vais pas t’en faire un résumé, je vais te dire comment ça s’est passé plutôt.

Je l’ai acheté il y a plusieurs semaines, mais c’est bien connu : je n’ai pas le temps. Et puis un jour ça m’a prise. Je l’ai attrapé sur l’étagère un après-midi. Le temps faut que je décide ce que j’en fais au lieu de le subir. J’avais mes enfants avec moi mais ils étaient calmes, alors je me suis lancée.

J’ai lu pendant des heures. Aux toilettes pour être sûre qu’on ne me trouve pas. Dans le jardin parce que quand même il fallait que je garde un oeil sur mes enfants (je peux lire avec un oeil et surveiller avec l’autre, j’ai l’air con mais c’est un don précieux). J’ai lu appuyée contre la table à langer pendant qu’ils prenaient leur bain. J’ai lu pendant que je leur préparais à manger. J’ai lu dans mon lit sans arriver à décrocher. Dans le hamac chez mon amoureux avec ma fille sur les genoux qui ne cessait de répéter « les pieds les pieds !!!!! » (oui il y a des pieds sur la couverture du livre et ma fille est fétichiste… je l’aime bien quand même, mais parfois elle me fait peur). J’ai songé à lire en conduisant. Puis en fait c’est dangereux. Alors j’ai pensé à développer une appli qui me ferait la lecture pendant que je suis au volant parce que vraiment c’est du temps perdu.

J’ai envoyé des passages à ma soeur (que j’aurais pu écrire tellement c’est ce que je ressens. Mais je l’aurais écrit moins bien, alors autant laisser faire ceux qui savent toucher avec des mots). J’ai lu des extraits à mes enfants. Mon grand me disait « encore maman, parle, moi je sais pas » (« parle » dans son langage primaire de nain de 3 ans, c’est « lis », oui il ne sait pas encore lire, je suis déçue mais je l’aime bien quand même lui aussi). J’ai probablement saoulé mon amoureux parce que « Ah faut qu’on bouge ? Mais attend j’ai pas fini il me reste 22 chapitres ». Il s’est gentiment moqué de moi : « tu fais des trucs bizarres avec ta bouche quand tu lis… ah mais tu pleures ? J’aime pas quand tu pleures. »

Bref, ses personnages vont me manquer, les doutes de Julia vont me manquer, les répliques de Marine vont me manquer, les blagues de Gustave vont me manquer, l’odeur de l’océan à chaque fois que j’ouvrais le livre va me manquer (celle du cannabis aussi), l’humeur massacrante de Léon va me manquer, Pilou va me manquer… et puis Raphaël…

J’ai pris une bonne claque aussi. Parce que je n’aime pas parler de la vieillesse et que c’est lourdement abordé dans son bouquin. Alors j’ai pris une décision, je vais « Faire de chaque jour un souvenir heureux. A la fin le bonheur est la seule chose que l ‘on emporte avec soi. »

Bref, à lire, à prêter, à savourer…
9782213687445-001-X_0
Maintenant je pense à Ginie quand je vide mon lave-vaisselle et que je vois des couteaux à bouts ronds.

Ce soir-là

On était tous un peu plus excités que d’habitude, ce soir-là. On avait le sourire et on regardait nos montres toutes les 3 minutes. Qu’il est long le temps quand on attend des réjouissances. On avait expliqué aux enfants comment ça allait se passer. Ils n’étaient pas franchement motivés pour aller se coucher du coup…

On n’a pas mangé grand chose, ce soir-là. Peut-être à cause du stress ou de la chaleur. Mais on a beaucoup fumé.

Il a fallu mettre de la peinture sur nos joues, ce soir-là. Il fallait bien ça pour aller avec les étoiles dans nos yeux. Chez nous on n’a pas trop de rituels. Certains ont des places particulières, d’autres gardent la main sur le coeur pendant les premières minutes ou ne lavent pas leurs tenues spéciales pendant 1 mois 1/2… J’ai été tentée quand même, d’éloigner ma mère, des fois qu’elle porte la guigne…

Finalement, après négociations,  on a réussi à coucher les enfants, et ce fut l’heure. Je n’ai pas osé éloigner ma mère. Je l’aime bien quand même.

Drapeaux tricolores sur les joues, super Victor sur la table du salon, on n’était pas à l’aise sur le canapé. On se tortillait, on avait envie de bondir à chaque action. On a dû remettre en place mon père parce qu’il était trop bruyant. Il a fait la gueule.

Ma mère m’a fait un bleu sur le bras. Elle qui n’arrive pas à ouvrir une confiture n’a pas senti sa force quand Gignac a pris le poteau.

J’ai découvert que mes enfants avaient le sommeil plus lourd que ce que je croyais (ou alors ils s ‘habituent à l’agitation et au volume sonore de mon père les soirs de match).

Chez nous le foot c’est une histoire de famille… et l’Euro a touché à sa fin, ce soir-là.

Kévin le Ouistiti et Jean-Mi le Perroquet

Maître Jean-Mi le Perroquet, sur un arbre perché,
Tenait en son bec une compote.
Maître Kévin le Oustiti, par l’odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :

« Hey salut, Jean-Mi le Perroquet.
Tu sais que les compotes c’est mon petit pêché ? !
Sans mentir, celles à la banane, sont mes préférées !
Ça te dirait pas de partager ?
Allez quoi ! Sois sympa, c’est l’heure de goûter ! »

À ces mots, Jean-Mi se dit qu’il va se faire un nouvel ami ;
Il descend de son perchoir et quitte son nid.
La compote dans le bec : il vole vers Kévin, ravi.

Kévin et Jean-Mi partagent la compote.
Ni une ni deux, Jean-Mi dévoile ses stocks !
Banane, pomme, mangue, myrtille, lait de coco.
Poire, cocktail de fruits, fraise ou abricot…
Les deux amis se régalent et passent un bon moment.
Ils sont repus, c’est l’heure de la sieste à présent !

La morale de cette histoire, c’est que rien ne vaut une compote entre potes !

MEAGourdes_766x358_Bloc_Droit_Desktop

Non la mère Chouquette n’a pas tourné du carton ! Cette fable m’a été dictée par feu Jean De La Fontaine pendant que mes nains dégustaient les nouvelles gourdes de Blédina !
Ornées d’animaux rigolos, aux fruits, légumes et touche de lait…tu pourras les retrouver en grandes surfaces en packs ou à l’unité. 

IMG_0331 IMG_0330

Comme une grande… (+ CONCOURS avec Tigex)

IMG_0134

Depuis quelque temps, Mini Chouquette veut faire de plus en plus de choses seule… Elle arrive à mettre ses chaussures (et les miennes aussi…), elle se débrouille pour enfiler une veste (pas toujours au top mais elle sait mettre les manches), elle sait grimper sur une chaise pour s’assoir seule… C’était logique que les repas deviennent aussi un moment d’autonomie pour elle. Mon principal souci c’est que je n’avais pas vraiment de vaisselle adaptée. Elle est encore petite, elle a tendance à tout renverser et à en mettre partout. J’étais équipée en cuillères mais j’avais du me séparer de mes bols à ventouse récupérés je ne sais où, qui devenaient vraiment trop vieux.

C’est alors que j’ai découvert la vaisselle Tigex et leur collection COLORS. Des assiettes, tasses, bols et couverts ludiques et fun mais aussi pratiques et ergonomiques.

innovation-colors-02_0

On a apprécié :

  • Les poignées antiglisse des assiettes, qui permettent une préhension optimale par maman et bébé
  • Des couleurs fun (6 coloris)
  • Des assiettes qui passent au micro-ondes et au lave vaisselle

IMG_0040

Le seul bémol que j’ai pu trouver c’est que les bords ne sont pas assez élevés pour un bébé qui commence à manger seul (Mini Chouquette étant particulièrement violente dans ses coups de cuillère, c’était l’apocalypse à chaque repas ^^). Mais pour parer à cela, on a laissé les assiettes à Petit Chouquette et on a opté pour le bol ventouse. 

80890148r-bol-ventouse-colors_0On a apprécié :

  • Le couvercle hermétique qui permet de stocker de manière hygiénique dans le frigo mais aussi de transporter le repas de son enfant partout.
  • La cuillère incluse et clipsée sur le couvercle pour tout prendre en même temps !
  • La base anti dérapante qui ventouse certaines surfaces et permet d’éviter les accidents
  • Le bol passe au micro-ondes et au lave vaisselle !

IMG_0039

Pas de bémol pour ce bol, il est parfait pour les petits et les plus grands !

Nous avons pu également tester les cuillères de la gamme COLORS.

80800978-lot-de-3-cuilleres-hyigieniques-colors

On a apprécié :

  • Elles sont hygiéniques, elle ne touchent jamais directement la surface sur laquelle elles sont posées grâce à leur système ingénieux.
  • La prise en main est facilité par des poignées confortables pour l’enfant et le parent.
  • La matière et douce pour ne pas abîmer les gencives de l’enfant

IMG_0134

Le petit bémol pour moi c’est la taille du « manche » des cuillères. C’est bien pour aller au fond d’un grand bocal mais pour ma part j’ai tendance à vider les bocaux dans une assiette donc ça ne présente pas d’intérêt pour moi et le fait que le manche soit est une bonne excuse pour Mini Chouquette pour en mettre partout… Ceci dit, après une semaine d’utilisation, elle se débrouille comme une chef !

IMG_0129

LE CONCOURS

Si toi aussi tu veux remporter un des produits de la gamme TIGEX COLORS, il suffit de me laisser un commentaire sous cet article avec le produit qui te ferait plaisir et de liker les pages de Tigex et Maman Chouquette  ! (pense à me laisser ton pseudo😉 ) Pour une chance supplémentaire, partage ce concours sur ton profil en public ou invite tes amis à participer:)  Bonne chance !

Fin du concours le 21 juin à minuit !

Et la gagnante du concours est Lucile de Guinzan !

Merci à tous pour vos participations, à très vite pour de jolis concours:)