{CONCOURS DE NOËL #2} Le Palais des Glaces d’Elsa avec Lego

Peut-être que tu l’as vu passer sur les réseaux sociaux, les chouquettes ont eu la chance de recevoir et de tester le Palais de glace d’Elsa de LEGO Disney Princesses.

Lego disney princesses Elsa reine des neiges palais des glaces
Ils ne sont pas de grands fans de la Reine des Neiges au départ, ils sont un peu jeunes, pourtant le palais ne les a pas laissés… de glace. (LOL)
J’ai mis environ 45 minutes pour le monter. Soyons clairs, j’aurais pu mettre moitié moins de temps si je n’avais pas eu les nains dans les pattes. Tout est très bien expliqué, chaque sachet renferme les différents morceaux à monter dans l’ordre et le manuel explicatif est clair comme de l’eau de roche. LEGO fait ça très bien.
palais des glaces reine des neiges

Mon grand apprécie les petits tout petits objets. Il est très minutieux et passe un temps fou à déplacer, replacer chaque pièce qui composent le palais. Les détails sont absolument incroyables.Elsa disney princesses lego

J’avoue que j’ai moi même apprécié le montage et constater le résultat final et des dizaines de secrets. Une petite couronne par-ci, un grimoire par là…et même des skis et des patins à glace ! Tout est travaillé pour que l’univers de la Reine des Neiges soit fidèlement reproduit.

Elsa palais des glaces LEGO

Les enfants ont validé à 200% ce Palais des glaces LEGO qui coûte en moyenne 40/45 euros en magasin. Ma fille a quand même essayé de pousser Anna au suicide, elle a décapité Olaf et Elsa a eu rapidement une calvitie… J’ai eu vite fait de le mettre en lieu sur pour que mon grand puisse en profiter avant que sa petite soeur ne détruise tout.
Reine des neiges Lego disney princessesLe seul bémol c’est que j’ai eu la chanson « Libérée, délivrée » dans la tête tout le long du montage, et qu’elle revient à chaque fois que je pose mes yeux sur le château… (je te la laisse en tête en cadeau hein…)

palais des glaces Elsa
Et maintenant place au concours ! C’est ici que ça se passe —-> CLIC
(et n’oubliez pas le concours VULLI Sophie la Girafe sur le blog également !)

{DIY} Le calendrier de l’avent des chouquettes

Je suis carrément au taquet en cette fin de mois de novembre et pour cause : dans quelques semaines ce sera les vacances de Noël ! J’adore les fêtes de fin d’année. J’aime les villes illuminées même si mon côté écolo en prend un coup, j’aime décorer ma maison, j’aime les magasins bondés parce que je n’y mets pas les pieds, j’aime les marchés de Noël, les marrons… et puis les mines réjouies de mes enfants qui déchirent frénétiquement les papiers de leurs cadeaux.  Et surtout j’aime le vin chaud ! Bref tous les clichés sur Noël tu les prends tu me les jettes à la tronche et ça me va ! J’ai la chance de faire Noël en famille, d’être particulièrement bien entourée et j’adore préparer les cadeaux. Pour patienter un peu et faire patienter mes trésors, j’ai décidé cette année de leur fabriquer un calendrier de l’avent. Je suis super nulle en dessin mais j’adore le bricolage. Surtout quand il ne me prend pas des plombes et que le rendu est joli ! Bon en fait « potable » on va dire parce que je suis pas dégourdie…

Voici ce qu’il te faut comme matos

  • 24 sachets cadeau (pour moi X2 parce que j’ai 2 nains !)
    J’ai acheté les miens sur Amazon pour une bouchée de pain (2,18€ les 25)
  • 24 surprises (tu peux alterner avec des bonbons)
    J’ai pris toutes mes surprises sur Ali express pour 3 fois rien. Des petites voitures, des petites poupées, bref des merdouilles, j’en ai eu pour 5euros pour les 2 calendriers.
  • un rouleau de corde/ficelle
    Sur Amazon 1,94€ le rouleau
  • du masking tape
    J’en avais déjà mais tu en as du très beau avec des motifs de Noël chez Clairefontaine
  • un cintre
  • des stylos pour inscrire les numéros (ou tu peux télécharger une planche de numéros ici ou ici si tu veux leur apprendre l’anglais en même temps)
  • une paire de ciseaux ou une perforatrice
  • optionnel : des pinces à linge en bois
  • optionnel 2 : le chat Daniel

J’en ai pour moins de 10 euros par calendrier, tout compris !

La suite est très simple : tu remplis tes sachets en alternant bien les surprises pour ne pas avoir deux petites voitures à la suite par exemple, tu fermes les sachets au masking tape et tu inscris bien le numéro dessus (de 1 à 24, ça va aller où tu veux qu’on compte ensemble ?)


Ensuite tu perces le  haut des sachets (ce n’est pas obligé d’être régulier c’est plus joli si tu perces les côtés comme cela les sachets pendent différemment, j’aime bien le côté joyeux bordel) et tu enfiles la ficelle que tu accroches par la suite au cintre. Là encore c’est plus joli si les sachets pendent à des longueurs différentes.

Sinon tu peux tendre une ficelle et accrocher les sachets avec des pinces à linges c’est encore plus rapide. Et voilà

Si tu es dégourdi ça te prendra pas plus d’une soirée devant la télé !🙂 Bon moi avec le chat j’ai galéré à finir quand même j’avoue… Maintenant il faut le cacher en attendant le jour Jet je ne sais toujours pas où les accrocher pour que Daniel le chat ne les dégomme pas !

Et toi tu as fait un calendrier de l’avent ?

Daniel et moi on te bisoute.

Charly 

{CONCOURS DE NOËL #1} Le Pouss’ Pousse Sophie la Girafe de VULLI

Aujourd’hui, on vous gâte ! En partenariat avec Vulli, j’ai la chance de vous offrir un Pouss’ Pousse Sophie la Girafe  !

pousspousse_sophie_la_girafe_3

Ma fille étant une véritable tornade, les photos en action sont…floues, comme tu pourras aisément le constater. Je suis donc obligée de joindre des photos d’enfants normaux qui jouent gentiment et ne sont pas branchés sur 5000 volts, pour que tu puisses voir à quoi le jouet ressemble !🙂

img_1975

Mini Chouquette ADORE ce Pouss’ Pousse ! J’avais un doute, je me disais qu’elle serait peut-être trop grande, mais en fait pas du tout ! Elle l’attrape elle court en le poussant comme une dingue. Les animaux tournent et virevoltent en faisant un son de grelot, pour son plus grand bonheur. Elle s’éclate et c’est bien ça l’idée ! (Attention, dans le colis que tu vas recevoir, il n’y aura pas la petite fille, juste le Pouss’Pousse, qu’on soit bien clair !)

img_1974

Un jouet pour les enfants de 12 mois et plus donc, la poignée étant réglable en hauteur pour s’adapter à la taille de ton chérubin. Ce n’est pas si bruyant que ça, les grelots tintent certes, et c’est inutile d’essayer de suivre ta série préférée quand ton enfant joue avec à côté !
Du coup tu vas être obligé de regarder ton petit s’amuser, rire et courir.
Que du bonheur finalement !

pousspousse_sophie_la_girafe

****CONCOURS****

Et donc tu vas pouvoir toi aussi gagner ton Pouss Pousse Sophie La Girafe ! Pour cela on va quand même te mettre à contribution, tu as quelques bricoles à remplir sur ce formulaire (et tu dois avoir un compte Instagram. Si tu n’en as pas, c’est l’occasion d’en créer un pour suivre les folles aventures de Maman Chouquette et Sophie la Girafe ! Tu vas voir on s’amuse bien et on partage plein de photos !)

Et tu peux toujours jouer sur Facebook au concours Philips (jusqu’au 20 novembre) :

Renouer avec l’essentiel

Hier soir, comme trop souvent, j’étais absorbée par le travail. Sur mon téléphone, en train de checker un énième message de client. J’étais agacée. Agacée d’être dérangée alors que c’était entièrement ma faute. Si seulement je laissais ces messages où ils étaient. Si j’arrivais à ne pas répondre.

Les enfants jouaient à mes pieds, mais j’étais ailleurs. Puis ma fille a bondi sur mes genoux. Avec la grâce d’une catcheuse et la douceur d’un 38 tonnes lancé à pleine vitesse. Elle m’a prise dans ses bras, a plongé ses yeux dans les miens et elle m’a pondu la phrase la plus construite qu’elle ait prononcée jusqu’ici :

« Maman pose le téléphone, je veux un câlin. »

21 mois. 21 mois et elle a tout compris. Je me suis sentie sotte. C’est ma fille qui me fait la leçon. Ce petit bout qui me montre l’essentiel que j’oublie souvent. Parce qu’à être trop connectée je me déconnecte.

Je ne l’ai pas réalisé tout de suite. Le reste de la soirée a été difficile. Comme souvent veille de partir en week-end sans maman, ils sont très en demande, plus énervés que d’ordinaire. Et comme souvent en fin de semaine, je suis fatiguée. Moins patiente. Je m’énerve, je me surprends à penser ou à dire que j’ai besoin d’être seule, de dormir, parce que je n’ai pas le temps de souffler.

Mais je manque de temps parce que je ne l’emploie pas pour les bonnes choses. Absorbée par les contraintes quotidiennes, je (on ?) passe à côté de ce qui importe vraiment.

Alors j’ai décidé de prendre le temps. Tant pis pour la pile de linge, tant pis pour le sol pas toujours nickel, les gâteaux écrasés sur le canapé. Tant pis pour le message auquel je n’aurai pas répondu de suite. Tant pis pour le courrier qui n’est pas parti à temps. L’essentiel est là sous mes yeux . Je ne peux pas passer à côté.

Hier soir j’ai sorti mon écharpe de portage. Je l’avais laissée dans un placard depuis des semaines, voire des mois. J’ai pris ma fille contre moi et je l’ai bercée contre mon coeur. Pendant quelques instants je l’ai vue se laisser aller, elle souriait, les yeux dans le vague, blottie contre ma poitrine. Comme quand elle était bébé.

Ils apprennent avec moi, mais j’apprends aussi tellement grâce à eux. 

img_2308